July 16, 2009 / 5:34 AM / 9 years ago

Deux boîtes noires de l'avion iranien ont été récupérées

par Fredrik Dahl et Zahra Hosseinian

Lors de la récupération des débris d'un Tupolev Tu-154 de la compagnie iranienne Caspian Airlines, qui s'est écrasé mercredi dans le nord de l'Iran, entraînant la mort de ses 168 occupants. Selon Press TV, les deux boîtes noires de l'appareil ont été récupérées. /Photo prise le 15 juillet 2009/REUTERS/Morteza Nikoubazl

TEHERAN (Reuters) - Deux “boîtes noires” du Tupolev des Caspian Airlines qui s’est écrasé mercredi dans le nord-ouest de l’Iran ont été récupérées dans un très mauvais état, ont rapporté jeudi les médias officiels iraniens.

La cause de l’accident, qui a fait 168 morts, reste inconnue. L’avion assurait la liaison entre Téhéran et Erevan, en Arménie, quand il s’est écrasé après avoir pris feu en plein vol, 16 minutes après son décollage de la capitale iranienne.

L’appareil a explosé en touchant le sol. Les débris de métal calciné et les restes des 153 passagers et 15 membres d’équipage sont dispersés sur une vaste zone autour d’un profond cratère.

Le vice-ministre iranien des Transports Ahmad Majidi, qui supervise l’enquête, a déclaré que l’accident était probablement dû à des problèmes techniques, en soulignant que le pilote était expérimenté, rapporte l’agence de presse Mehr.

“En raison de la sévérité de l’accident, les deux boîtes noires récupérées sont très endommagées, même si elles sont fabriquées en acier”, a ajouté Ahmad Majidi. “Les bandes étaient éparpillées sur le sol.”

Le vice-ministre n’a pas exclu d’envoyer les “boîtes noires” en Russie, où elles ont été fabriquées. Cinq spécialistes russes sont également attendus vendredi à Téhéran pour contribuer à l’enquête, a précisé l’aviation civile iranienne.

Ahmad Majidi a précisé que des tests ADN seraient nécessaires pour identifier les corps.

MESSAGE DES ÉTATS-UNIS

La majeure partie des personnes à bord étaient des Iraniens, mais il y avait aussi des Arméniens et des Géorgiens.

A l’aéroport d’Erevan, un groupe d’une quarantaine de parents et proches de victimes comptait gagner jeudi Téhéran.

“J’ai perdu mon meilleur ami, c’était comme un frère”, a déclaré Mehdi Sohrabi, un étudiant iranien de 27 ans résidant en Arménie. Fina Karapetian, une Arménienne d’une trentaine d’années, pleurait la mort de sa soeur et de deux neveux.

Une compagnie d’assurance iranienne a promis le versement de 42.000 euros par victime, a rapporté la radio nationale.

Il s’agit du troisième accident meurtrier d’un Tupolev-154 en Iran depuis 2002, et du pire accident d’avion dans le pays depuis celui d’un Iliouchine Il-76, en 2003.

Les Etats-Unis, ennemi juré de la République islamique, ont adressé mercredi un message de condoléances aux familles des victimes.

Les sanctions américaines contre l’Iran interdisent la vente de Boeing à la République islamique et limitent fortement l’achat d’autres avions ou pièces détachées occidentaux qui dépendent pour beaucoup de fabricants américains.

La flotte de Caspian Airlines est composée uniquement de Tupolev. Cette compagnie fondée en 1993 à Téhéran assure des liaisons entre plusieurs villes iraniennes et dessert également l’Arménie, l’Ukraine et les Emirats arabes unis.

Version française Jean-Philippe Lefief, Eric Faye, Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below