April 24, 2019 / 5:37 AM / 3 months ago

SPIRITUEUX-Rémy Cointreau ralenti par des effets techniques en fin d'exercice

PARIS, 24 avril (Reuters) - Rémy Cointreau a légèrement ralenti la cadence au dernier trimestre de son exercice décalé 2018-2019, impacté par des effets techniques liés aux effets du calendrier du nouvel an chinois sur ses ventes de cognac Rémy Martin.

Les ventes du groupe également propriétaire de Cointreau ou Mount Gay ont progressé de 12,1% à 297,1 millions d’euros entre janvier et mars, signant une hausse de 7,0% à taux de changes constants (après une croissance de 8,7% au précédent trimestre), un chiffre supérieur aux 6,1% attendus par les analystes.

Celles de Rémy Martin, principal centre de profits du groupe, ont augmenté de 7,9% sur la période, conformément aux attentes, après une envolée de 15,6% au cours des trois mois précédents.

Une modération de la croissance était attendue pour cause de comparatifs élevés - les ventes de cognac avaient décollé de 18,3% au dernier trimestre de l’exercice précédent - et de calendrier d’un nouvel an chinois plus précoce en 2019.

Le groupe précise qu’en dehors de ce facteur calendaire, sa croissance organique serait ressortie à 8,5% sur les trois derniers mois de son exercice.

Il boucle son exercice sur un chiffre d’affaires record de 1,21 milliard d’euros, en croissance organique de 7,8%, dont 11,9% pour Rémy Martin.

Le groupe confirme tabler sur une croissance organique de son résultat opérationnel courant (ROC) annuel.

En janvier dernier, son directeur financier s’était dit “en phase” avec le consensus des analystes anticipant une hausse du ROC de 13,5%.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* PERNOD RICARD-L’OPÉRATIONNEL ATTENDU EN HAUT DE FOURCHETTE

18 avril - Pernod Ricard a dit s’attendre jeudi à une progression de son résultat opérationnel courant annuel dans le haut de la fourchette prévue, malgré un ralentissement de la croissance organique au troisième trimestre de son exercice décalé.

Le numéro deux mondial des spiritueux, ciblé par le fonds activiste Elliott, a vu sa croissance nettement ralentir au troisième trimestre à 2,5% à taux de changes constants, un chiffre légèrement inférieur aux 2,8% attendus par les analystes, après une hausse de 6% au trimestre précédent.

Le propriétaire de la vodka Absolut, du cognac Martell ou du whisky Jameson avait averti que sa croissance allait décélérer en deuxième partie d’année, invoquant la nécessité de gérer la croissance pérenne de son cognac, l’optimisation de ses stocks aux Etats-Unis, et des litiges commerciaux en France en Allemagne. (Pascale Denis, Service Entreprises, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below