July 17, 2019 / 11:08 AM / 3 months ago

BANQUES-Bank of America accroît son bénéfice au T2 grâce aux prêts

17 juillet (Reuters) - Bank of America a publié mercredi un bénéfice en hausse de 10% au titre du deuxième trimestre grâce à la bonne santé de l’économie américaine qui a dopé son activité de prêts.

Le bénéfice net sur la période avril-juin est ressorti à 7,11 milliards de dollars (6,24 milliards d’euros), soit 0,74 dollar par action, contre 6,47 milliards de dollars (0,63 dollar/action) un an plus tôt.

Le produit net bancaire (PNB) pour sa part a crû d’environ 2% à 23,08 milliards de dollars. Les analystes attendaient un BPA de 0,71 dollar et un PNB de 23,2 milliards de dollars selon les données IBES de Refinitiv. On ignore pour le moment si ces chiffres sont comparables.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* LA BAISSE DES COÛTS GONGLE LE BÉNÉFICE DE WELLS FARGO

16 juillet - Wells Fargo a publié mardi un bénéfice trimestriel en hausse de 22%, grâce à la réduction de ses coûts, tout en faisant état d’une contraction de sa marge nette d’intérêts, à 2,82%.

Le bénéfice net de la quatrième banque américaine s’est établi à 5,85 milliards de dollars (5,21 milliards d’euros), soit 1,30 dollar par action, sur les trois mois clos fin juin, contre 4,79 milliards de dollars (98 cents par action), un an plus tôt.

Les analystes attendaient un bénéfice de 1,15 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv, mais on ignore à ce stade si ces chiffres sont comparables.

* GOLDMAN SACHS PORTÉ PAR LE TRADING D’ACTIONS ET LES PRÊTS

16 juillet - Goldman Sachs a publié mardi un bénéfice supérieur aux attentes grâce à une hausse des revenus tirés du trading d’actions et de ses activités de prêts.

Les revenus de l’activité “Investing & Lending” (qui regroupe le trading sur des titres et des prêts) ont augmenté de 16%.

Sur les trois mois au 30 juin, le bénéfice de l’établissement, qui fête ses 150 ans cette année, s’est établi à 2,20 milliards de dollars (1,96 milliard d’euros), soit 5,81 dollars par action. Le produit net bancaire a pour sa part baissé de 2%, à 9,46 milliards de dollars.

Les analystes financiers avaient anticipé respectivement 4,89 dollars et 8,83 milliards, selon des données Refinitiv IBES.

* JPMORGAN CHASE PROFITE D’UN EFFET FISCAL AU T2

16 juillet - JPMorgan Chase a fait état mardi d’une hausse de 16% de son bénéfice net au titre du deuxième trimestre, la hausse du revenu net d’intérêts ainsi qu’un effet fiscal favorable ayant permis à la première banque américaine en termes d’actifs de plus que compenser un repli des activités de trading.

Le résultat net de la période avril-juin s’est établi à 9,65 milliards de dollars, soit 2,82 dollars par action alors que les analystes financiers avaient anticipé 2,50 dollars, selon des données Refinitiv IBES.

Cependant, si la première banque mondiale a réalisé un bénéfice record, des signes d’alerte persistent. Ainsi, la marge nette d’intérêts a reculé de 2,49% sur la période avril-juin, contre 2,57% un an plus tôt en raison de la hausse des taux de dépôts et du taux payé par la banque pour les autres emprunts.

* HAUSSE DU BÉNÉFICE DE CITI, RECUL DE LA MARGE D’INTÉRÊTS

15 juillet - Citigroup a fait état lundi d’un bénéfice trimestriel en hausse de 7%, une baisse de ses coûts et une solide demande pour les prêts à la consommation ayant compensé la faiblesse de son activité de trading.

La troisième banque américaine par les actifs a toutefois annoncé un recul de sa marge d’intérêts à 2,67%, contre 2,70% un an plus tôt et 2,72% au premier trimestre 2019.

Le bénéfice net de la banque américaine est ressorti à 4,80 milliards de dollars, soit 1,95 dollar par action au deuxième trimestre, contre 4,50 milliards de dollars (1,63 dollar par action) un an plus tôt. Ce résultat inclut un gain exceptionnel de 12 cents par action lié à l’investissement de Citigroup dans la plate-forme électronique TradeWeb.

Sur la période, le produit net bancaire a lui progressé de 2% à 18,76 milliards de dollars, tandis que les dépenses ont reculé de 2%. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 1,80 dollar par action pour un produit net bancaire de 18,49 milliards. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below