October 9, 2018 / 4:00 PM / in a month

LVMH maintient le cap d'une solide croissance au T3

PARIS, 9 octobre (Reuters) - LVMH a maintenu le cap d’une solide croissance au troisième trimestre et fait mieux qu’attendu dans sa division phare, la mode-maroquinerie, malgré les craintes de ralentissement d’une demande chinoise cruciale pour le luxe.

Les ventes du numéro un mondial du secteur, propriétaire de 70 marques dont Louis Vuitton, Dior, Bulgari ou Sephora, ont totalisé 33,13 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’exercice, signant une croissance de 10% en données publiées et de 11% à taux de change et périmètre constants.

Sur le seul troisième trimestre, sa croissance organique est ressortie à 10%, après 11% au trimestre précédent, en ligne avec les 10% du consensus établi par Inquiry Financial pour Reuters.

Très surveillée, la mode-maroquinerie qui loge Louis Vuitton - principal centre de profit du groupe, comptant pour plus de la moitié de son résultat opérationnel - a dépassé les attentes avec une croissance organique de 14%, supérieure aux 12% prévus, après une hausse de 15% au premier semestre.

Un regain d’inquiétudes concernant l’évolution de la demande chinoise, lié à la baisse de la Bourse de Shanghai, au recul du renminbi et aux conséquences de la guerre commerciale sino-américaine sur la croissance du pays, a pesé sur le secteur du luxe depuis la fin septembre.

Après avoir perdu 6% depuis le 28 septembre, le titre LVMH a fini à 285,70 euros à la Bourse de Paris mardi.

A ce niveau, LVMH qui compte parmi les valeurs préférées des analystes du luxe pour son profil diversifié et la qualité des performances de Louis Vuitton, signe encore une progression de plus de 16% depuis le début de l’année, surperformant l’indice Stoxx 600 des biens de consommation qui recule de 6%.

La clientèle chinoise compte pour 32% des ventes mondiales du luxe, une proportion qui devrait atteindre 40% d’ici à 2024, selon le Boston Consulting Group pour qui ces consommateurs contribueront alors à 70% à la croissance du secteur.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below