29 janvier 2009 / 17:03 / il y a 9 ans

Le FRR lance son réexamen stratégique après un an de crise

par Pascale Denis

PARIS, 29 janvier (Reuters) - Le Fonds de Réserve pour les Retraites (FRR) a vu ses actifs reculer de près de 20% au cours de l‘année 2008 avec la chute des marchés financiers et a entamé sa réflexion sur un réexamen de son allocation stratégique.

L‘effondrement des marchés boursiers a ramené la performance annualisée, depuis le lancement de ses investissements en juin 2004, à seulement +0,3%, selon un communiqué publié jeudi par le fonds.

Or, cette performance est considérée comme l‘indicateur le plus pertinent pour un investisseur de long terme, qui a pour mission de contribuer aux besoins de financement des retraites à partir de 2020.

Les actifs gérés par le fonds totalisaient 27,7 milliards d‘euros à la fin 2008, contre 34,5 milliards un an plus tôt, après une performance financière négative de 24,8% et un abondement d‘environ 1,7 milliard d‘euros provenant d‘une fraction des prélèvements sur les revenus du patrimoine et des placements.

“Il va falloir procéder au réexamen des perspectives en prenant l‘année 2009 comme point de départ, et non plus 2004”, a déclaré à Reuters Raoul Briet, président du conseil de surveillance du fonds.

“L‘horizon 2020 se rapproche. Avec des résultats qui se sont aplatis, il va falloir revoir les questions de risques extrêmes dans notre choix d‘allocation stratégique. Il faudra aussi prendre en compte la résurgence du risque inflationniste à moyen long terme”, a-t-il ajouté.

Le FFR a précisé que ces résultats ne recouvraient “aucune perte liée à des produits de titrisation, structurés et autres hedge funds dans lesquels le fonds n‘est nullement investi”.

”Ils sont la conséquence d‘un choix d‘allocation stratégique majoritairement investie en actions fait en 2003 et 2006.

En octobre dernier, le FRR avait annoncé qu‘il ne modifierait pas son allocation stratégique avant la date prévue, à savoir le printemps 2009, estimant que son choix d‘investir majoritairement en actions était justifié par son horizon de long terme.

L‘allocation stratégique cible du FFR reste à 60% en actions, 30% en produits de taux et 10% en actifs de diversification.

Mais le fonds s‘est donné, en novembre 2008, une marge de manoeuvre de neuf points autour de ces objectifs cibles et la part de son portefeuille investi en actions a été ramenée à 49%, sous le double effet de la baisse des marchés et de l‘investissement dans des produits monétaires réalisé, en partie, avec l‘abondement perçu.

“Nous n‘avons pas désinvesti sur les actions, mais nous avons jugé peu raisonnable d’être acheteur net”, a ajouté Raoul Briet.

La part d‘actifs de trésorerie est quant à elle passée à 14% et celle des obligations à 36%.

Le FRR précise dans son communiqué qu‘au vu de la situation actuelle des marchés, cette gestion prudente devait se prolonger.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below