28 août 2008 / 17:23 / dans 9 ans

LEAD 1 L'Oréal améliore sa rentabilité dans un contexte délicat

par Pascale Denis

PARIS, 28 août (Reuters) - L‘Oréal (OREP.PA) a fait état jeudi d‘une amélioration de sa rentabilité opérationnelle malgré une conjoncture économique dégradée et s‘est dit confiant dans une nouvelle progression à deux chiffres de son bénéfice par action, mais à taux de change constants.

Le résultat opérationnel du numéro un mondial des cosmétiques a atteint 1.497,7 millions d‘euros, en hausse de 3,9%, en ligne avec les attentes des analystes interrogés par Reuters qui tablaient en moyenne sur 1.503 millions d‘euros.

Hors effets de change défavorables, liés à la hausse de l‘euro face au dollar, il signe une progression de 8,5%.

Comme attendu par les analystes, qui se disaient confiants dans la capacité de l‘Oréal à optimiser ses coûts et sa productivité, la marge opérationnelle a encore progressé, pour s’établir à 17,3%, un niveau record (contre 16,9% un an plus tôt) et légèrement supérieur aux consensus (17,2%).

Le bénéfice net, part du groupe, est quant à lui ressorti à 1.201 millions d‘euros, lui aussi parfaitement en ligne avec les anticipations des analystes (1.201 millions d‘euros), le bénéfice net par action affichant une hausse de 8,5% à 2,11 euros.

PREVISION A TAUX CONSTANTS

Après des ventes inférieures aux attentes au premier semestre et la révision en baisse de ses objectifs de croissance interne sur 2008, la majorité des analystes estimaient que le groupe ne pourrait réitérer son objectif récurrent d‘une hausse à deux chiffres de son bénéfice par action.

Certains d‘entre eux avaient d‘ailleurs anticipé que le géant des cosmétiques ferait sa prévision annuelle sur une base de taux de change constants et non plus courants.

“Nous envisageons avec confiance une progression à deux chiffres du bénéfice par action à taux de changes constants pour 2008”, déclare Jean-Paul Agon, directeur général du groupe, cité dans le communiqué.

La progression de la marge opérationnelle a été surtout portée par les bonnes performances de la division des produits grand public pourtant la plus touchée par le ralentissement de la croissance. La division a amélioré sa rentabilité à 21,4%, contre 20,6% un an auparavant.

Les produits de luxe ont vu la leur légèrement augmenter, passant de 19,1% à 19,6%.

A l‘inverse, la rentabilité des produits destinés aux professionnels de la coiffure a légèrement reculé à 21,1% (contre 21,3%), tout comme celle de la branche “cosmétique active” (produits vendus en parapharmacie) qui a fléchi de 24,8% à 24,3%.

La rentabilité de la chaine “The Body Shop” a elle aussi reculé à 0,1%, contre 0,4% un an plus tôt. Le groupe rappelle cependant que la chaîne réalise “presque intégralement ses résultats au second semestre”. /PD

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below