27 mars 2009 / 16:34 / il y a 9 ans

Gazprom - Bénéfice 2008 en baisse, dividende sans doute réduit

MINSK/MOSCOU, 27 mars (Reuters) - Le groupe gazier russe Gazprom (GAZP.MM) a annoncé vendredi une probable réduction de son dividende pour 2008, après une chute de son bénéfice net annuel, la première depuis dix ans.

Le numéro un mondial du gaz a fait état d‘une perte de près de 260 milliards de roubles (5,8 milliards d‘euros) au titre du quatrième trimestre 2008 selon les normes comptables russes, à comparer à un profit net de 147,2 milliards de roubles au troisième trimestre.

La perte du quatrième trimestre, due à une réévaluation des actifs du groupe, implique un bénéfice net annuel de 173 milliards de roubles (3,85 milliards d‘euros), calcule Denis Borisov, analyste chez le courtier Solid, soit une baisse de plus de 50% par rapport à 2007.

Le conseil d‘administration examinera la question du dividende lors d‘une réunion ultérieure, a déclaré le directeur financier du groupe Andreï Krouglov en rappelant que le groupe s‘en tiendrait à sa politique en la matière, arrêtée en 2003.

Celle-ci prévoit un dividende annuel qui ne soit pas inférieur à 2% de la capitalisation boursière mais pas supérieur de 10% au bénéfice net suivant les normes RAS.

L‘analyste Denis Borisov précise que si Gazprom distribue 10% de son bénéfice net sous forme de dividende, cela équivaudra à verser 0,73 rouble par action, contre 2,66 roubles par action au titre de 2007.

En Bourse, Gazprom a perdu 2,5% à 133 roubles.

Le directeur financier a réaffirmé que les investissements seront sans doute diminués cette année mais que le conseil d‘administration n‘avait pas encore arrêté les chiffres.

“Après le premier trimestre, le programme d‘investissement sera révisé. C‘est parce que la consommation est en baisse. C‘est notre rôle de produire autant que nous pouvons vendre”, a-t-il dit.

Il a précisé que les principaux programmes de développement ne seraient pas touchés, tels que la construction du gazoduc North Sream vers l‘Europe.

Le programme d‘investissement total de Gazprom, c‘est-à-dire à la fois les investissements physiques et les investissements financiers à long terme, est fixé à 920,5 milliards de roubles pour cette année.

Selon certaines sources, Gazprom pourrait être la première société russe à revenir sur le marché obligataire en euros. La société envisagerait d’émettre au moins 500 millions de dollars (375 milliards d‘euros).

Gazprom, qui fournit un quart du gaz européen, a réduit sa production de gaz de 13% en janvier et de 15% en février. Le groupe a produit 550 milliards de mètres cubes de gaz l‘an dernier.

Andreï Makhovski et Tania Mossolova, version française tanya.mosolova@reuters.com

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below