26 août 2009 / 09:38 / il y a 8 ans

LEAD 1 Heineken - S1 solide, l'action atteint un pic de 11 mois

* Ebit S1 +13%, consensus dépassé

* 50 millions d’économies réalisées

* Forte hausse de l‘action

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 26 août (Reuters) - Heineken (HEIN.AS), a annoncé mercredi un bénéfice d‘exploitation meilleur que prévu au premier semestre, grâce à une hausse des prix et à des économies et ce en dépit d‘une contraction des volumes.

“Les chiffres sont bien meilleurs que prévu. Ils ont un ‘pricing’ très fort... et les économies sont sans doute autant impressionnantes”, dit Nicolas Faes, analyste de BNP Paribas.

Tout comme pour le leader du secteur Anheuser-Busch InBev (ABI.BR) et le numéro quatre mondial Carlsberg (CARLb.CO), la maîtrise des coûts et la capacité de fixer les prix ont été les clés de bons résultats.

Les hausses de prix ont contribué à la croissance du chiffre d‘affaires du troisième brasseur mondial à hauteur de 6,2%, compensant presque une baisse des volumes de 6,6%.

Le bénéfice d‘exploitation avant exceptionnels ressort à 993 millions d‘euros, en hausse de 13% à périmètre comparable. Le consensus Reuters donnait 927 millions.

Heineken anticipe une croissance du bénéfice net 2009 avant exceptionnels dans le haut d‘une marge à un chiffre au moins, attestant d‘une nouvelle réduction des coûts, des hausses de prix mais moins prononcées qu‘au premier semestre, d‘une croissance ralentie en Afrique et d‘un effet de change défavorable.

Le bénéfice net avant exceptionnels a augmenté de 12% au premier semestre.

“Nous projetons de la croissance, ce qui est bien dans la conjoncture économique actuelle, mais à des niveaux un peu plus bas qu‘au premier semestre”, a dit le directeur financier Rene Hooft Graafland à Reuters.

Il a ajouté que les volumes avaient diminué de 6,7% au deuxième trimestre, après une contraction de 6,3% le trimestre précédent. Mais il observe que la baisse est moins marquée pour la marque Heineken et aux Amériques, où Heineken est une bière haut de gamme.

En comparaison, AB InBev a fait état d‘une baisse des volumes de 1,1% au deuxième trimestre, tandis que ceux de SABMiller SAB.L stagnaient et que ceux de Carlsberg diminuaient de 6% à périmètre comparable.

Un peu plus de la moitié du C.A. du brasseur néerlandais provenait d‘Europe occidentale l‘an passé où les brasseurs sont aux prises avec un marché qui rétrécit. Même là, le deuxième trimestre a été moins négatif que le premier, a noté le directeur financier.

“Nous mettons l‘accent sur la valeur plutôt que sur le volume”, a résumé Rene Hooft Graafland.

Heineken a renforcé sa présence en Europe occidentale après l‘achat du britannique Scottish & Newcastle avec Carlsberg pour 7,8 milliards de livres (un peu moins de neuf milliards d‘euros) en 2008.

Le brasseur précise que son programme de réduction des coûts a dégagé 50 millions d‘euros d’économies au premier semestre, équivalent de 120 millions annualisés.

L‘action gagne 7,2% à 29,85 euros, après avoit atteint un pic de 11 mois en séance, alors que l‘indice DJ Stoxx de l‘alimentation et des boissons .SX3P gagne 0,51% dans le même temps.

Version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below