25 mai 2009 / 07:00 / il y a 9 ans

LEAD 2 ABN Amro - Perte trimestrielle de E886 mlns après impôts

* Les unités néerlandaises bénéficiaires

* La banque s‘estime bien capitalisée

* Scission de la banque toujours programmée pour cette année

AMSTERDAM, 25 mai (Reuters) - ABN Amro, dans le giron de l‘Etat néerlandais depuis octobre 2008, a fait état lundi d‘une perte après impôts de 886 millions d‘euros sur le premier trimestre 2009, l‘essentiel de ces pertes étant imputables à des unités en passe d’être transférées à Royal Bank of Scotland (RBS.L).

Un consortium incluant RBS, Fortis FOR.BR et le groupe bancaire espagnol Santander (SAN.MC) avait racheté ABN Amro en 2007 pour 70 milliards d‘euros, peu de temps avant l’éclatement de la crise du crédit qui a mis à genoux bon nombre de banques américaines et européennes.

L‘Etat néerlandais a repris en octobre dernier, pour 16,8 milliards d‘euros, la partie néerlandaise de Fortis, en passe d’être démantelé puisque l‘essentiel de la partie belge du bancassureur a été racheté par BNP Paribas (BNPP.PA), rachetant au passage les actifs ABN Amro du groupe.

La complexité de ces transactions est telle que le processus visant à séparer les actifs ABN Amro rachetés par La Haye de ceux rachetés par RBS est encore en cours.

ABN Amro a assuré que cette scission devrait être finalisée d‘ici la fin de 2009.

Elle résultera en la création d‘une nouvelle entité, contrôlée par l‘Etat néerlandais, qui portera le nom d‘ABN Amro Bank NV. L’établissement qui porte actuellement cette marque devrait être renommé Royal Bank of Scotland NV.

ABN Amro a déclaré que les activités acquises par l‘Etat néerlandais ont dégagé un bénéfice de 87 millions d‘euros tandis que celles reprises par RBS ont accusé une perte de 928 millions sur les trois premiers mois de l‘année.

Après la finalisation du processus de séparation en cours, le nouvelle ABN Amro va se concentrer aussi bien sur l‘activité bancaire aux Pays-Bas - à destination des entreprises comme des particuliers - que sur une clientèle privée à l‘international et sur le marché du diamant et de la joallerie.

RBS NV fera partie de la branche prêts et transactions à l‘international de RBS.

ABN, qui a assuré qu‘elle était bien capitalisée au 31 mars dernier, a annoncé la semaine dernière qu‘il entendait supprimer 4.000 à 5.000 postes et économiser jusqu’à 1,3 milliard d‘euros sur ses coûts dans le cadre de son intégration avec Fortis Bank Pays Bas.

Le gouvernement néerlandais a promis de mener l‘intégration de cette nouvelle entité et de la privatiser en 2011 ou à une date ultérieure, tout en la protégeant des turbulences des marchés financiers mondiaux.

Ben Berkowitz, version française Stanislas Dembinski et Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below