24 avril 2009 / 06:54 / dans 9 ans

LEAD 2 Volvo-Perte d'exploitation du T1 supérieure aux attentes

* Perte au T1 supérieure aux attentes

* Réduit ses prévisions de ventes de poids lourds

* Le marché européen sera divisé par deux en 2009

(actualisé avec commentaire d‘analyste, déclaration du directeur général, cours de Bourse)

STOCKHOLM, 24 avril (Reuters) - Le numéro deux mondial des poids lourds Volvo (VOLVb.ST) a fait état vendredi d‘une perte d‘exploitation plus élevée que prévu au premier trimestre en raison d‘un plongeon de la demande des deux côtés de l‘Atlantique.

La perte d‘exploitation s’élève à 4,53 milliards de couronnes suédoises (418 millions d‘euros) contre un profit de 6,49 milliards de couronnes il y a un an. Les analystes interrogés par Reuters attendaient une perte de 2,90 milliards de couronnes.

Le même jour, l‘Association des constructeurs européens d‘automobiles (Acea) a annoncé que le marché des camions avait chuté de 43,7% à 16.792 unités en Europe au cours des trois premiers mois de 2009. [nLN601519]

Le groupe suédois dit s‘attendre à une division par au moins deux du marché des poids lourds en Europe cette année.

“Le marché nord-américain risque de décliner de 30% à 40%”, indique-t-il dans le communiqué des résultats. Lors de sa précédente estimation, Volvo tablait une évolution comprise entre 0% et -10% par rapport aux niveaux, déjà très bas, de 2008.

En réaction, Volvo va réduire ses capacités de production de manière “spectaculaire”, a déclaré son directeur général Leif Johansson.

Il faudra selon lui engager une dialogue “constructif” avec les syndicats pour surmonter la crise.

Leif Johansson a également indiqué que la chute des résultats dans ses activités de services après vente avait été supérieure à ses prévisions au premier trimestre.

CASH FLOW NEGATIF

Volvo, qui construit des poids lourds commercialisés sous les marques Renault (RENA.PA), Mack, Nissan Diesel NSNDF.PK et Eicher (EICH.BO) ainsi que sous son propre nom, a indiqué que ses commandes avaient chuté de 65% en rythme annuel, avec un recul de 71% sur le seul marché européen, au cours du premier trimestre.

La fonte du cash flow à -15,7 milliards de couronnes, s‘accélère avec la détérioration des conditions économiques. L‘an dernier à la même époque, il ressortait à -3 milliards de couronnes.

“Ce qui est très inquiétant, c‘est que les carnets de commandes sont très faibles, comme les résultats, tandis que le cash flow est à un niveau dramatiquement bas et c‘est leur principal problème aujourd‘hui”, commente un analyste ayant requis l‘anonymat.

“Quant à leurs perspectives, elles sont également très faibles”, ajoute-t-il.

Le groupe suédois est en train de mettre en place un plan de restructuration passant par la suppression de plusieurs milliers d‘emplois qui doit lui permettre d‘ajuster sa production au déclin de la demande le plus important jamais rencontré par l‘industrie du poids lourd.

“Il nous faudra encore quelques trimestres avant que les mesures que nous entreprenons arrivent aux résultats escomptés, c‘est-à-dire réduire les coûts annuels de neuf milliards de couronnes”, indique Volvo dans son communiqué.

Vers 8h00 GMT, le titre chutait de 5% à 52,25 euros alors que l‘indice paneuropéen du secteur .SXAP progressait de 1,78%.

Mike Nesbit, version française Danielle Rouquié et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below