23 avril 2009 / 07:45 / il y a 9 ans

LEAD 1 ABB déçoit au T1 et reste prudent avec ses attentes

ZURICH, 23 avril (Reuters) - ABB ABBN.VX laisse les marchés sur leur faim avec un premier trimestre 2009 inférieur aux attentes à l‘exception des commandes mais les perspectives demeurent floues.

Le bénéfice a reculé de 35% à 652 millions de dollars (501 millions d‘euros), explique dans un communiqué le spécialiste de l’électrotechnique, alors que les marchés en attendaient en moyenne 702 millions.

Le chiffre d‘affaires s‘est effrité de 9% à 7,2 milliards mais s‘est étoffé de 3% en monnaies locales pour un consensus qui le voyait à 7,55 milliards.

Le résultat opérationnel Ebit s‘est contracté de 36% à 862 millions, pour une marge qui s‘est affaiblie à 12% contre 17% à la même période de l‘exercice précédent. “Très décevant” pour les analystes de la banque Wegelin, qui estiment que le groupe paye pour la déprime économique et des effets de change défavorables.

Les entrées de commandes se sont allégées de 16% en dollars et de 3% en monnaies locales à 9,15 milliards mais les analystes avaient prévu 8,21 milliards.

La tendance diverge entre les petits contrats, en baisse de 28% et les grosses comandes en hausse de 47%. Ces dernières représentent désormais 27% du total contre 16% à la même période de l‘exercice précédent.

ABB dispose d‘un carnet de 25 milliards de dollars, en hausse de 5% par rapport à la fin 2008 mais reconnaît un cash-flow négatif de 104 millions pour ses activités poursuivies.

“La visibilité sur les marchés pour le reste de 2009 demeure limitée”, reconnaît le groupe helvético-suédois qui fait aussi état d‘une “incertitude significative”.

ABB va en outre porter le total de son programme d’économies à deux milliards de dollars d‘ici 2010. L‘environnement s‘est amélioré en mars mais le groupe ne peut pas encore dire si le pire est passé.

“C‘est un bonne nouvelle et le mois de mars montre de petits signes d‘améliorations”, estime Lars Terp Paulsen, analyste chez Jyske.

Un porte-parole du groupe a indiqué ne pas savoir si l‘emploi allait être affecté par le programme d’économies augmenté. “Il faut s‘attendre à de nouvelles restructurations étant donné la faible performance de certaines divisions”, redoute Roger Steiner chez Kepler CM.

L‘entreprise confirme ses objectifs à moyen terme, à l‘exception de la division Robotics qui devra faire l‘objet d‘une restructuration.

ABB vise une progression du chiffre d‘affaires entre 8 et 11% et d‘une marge EBIT entre 11 et 16% ainsi que d‘une croissance de 15 à 20% dans sa division Power et de plus de 10% dans l‘Automation.

Les marchés sanctionnent la performance d‘ABB, dont le titre plonge de 5% dans les premiers échanges à 17,08 francs pendant que le SMI .SSMI grappille 0,27%.

Pascal Schmuck, édition Silke Koltrowitz

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below