24 avril 2009 / 06:09 / dans 9 ans

LEAD 2 Valeo - Pertes au T1, ventes en baisse de près de 34%

* Pertes au T1, intensification des mesures d’économies

* C.A. T1 en baisse de 33,4%

* Aucune prévision de résultats

(Actualisé avec nouvelles déclarations, détails, cours)

par Matthias Blamont et Helen Massy-Beresford

PARIS, 24 avril (Reuters) - Valeo (VLOF.PA) a publié vendredi une perte opérationnelle de 66 millions d‘euros au titre du premier trimestre et annoncé le renforcement de ses mesures de compressions de coûts, dans l‘espoir de juguler les effets de la crise.

L’équipementier automobile, qui assure ne pas avoir de contraintes financières pour les deux prochaines années, espère même participer à la consolidation attendus dans le secteur, “le moment venu”, et engagera une réflexion stratégique sur ses métiers, a déclaré le nouveau directeur général, Jacques Aschenbroich, au cours d‘une conférence de presse.

“Nous avons le temps, nous ne sommes pas sous pression et nous devons faire notre travail d‘industriels avant tout pour nous assurer que nous traverserons la crise et que nous nous trouverons davantage en position de prédateur qu‘en position de proie”, a-t-il dit.

“Valeo est présent sur plusieurs métiers. La question est de savoir si nous pouvons être les meilleurs sur tous ces métiers”, a-t-il ajouté, refusant toutefois de s‘engager sur le moindre calendrier.

Valeo, dont le chiffre d‘affaires a fondu de près de 34% sur les trois premiers mois de 2009, espère dégager 500 millions d‘euros d’économies d‘ici à la fin de l‘exercice et 600 millions en année pleine. Les investissements prévus pour 2009 seront réduits de 30% par rapport à ceux engagés en 2008.

Ces nouvelles initiatives s‘ajoutent aux 5.000 suppressions de postes actuellement prévues, dont environ 1.600 doivent avoir lieu en France. L‘an passé, 10.000 personnes ont quitté l‘entreprise.

“Au 31 mars 2009, 3.230 départs étaient déjà enregistrés au niveau mondial (sur les 5.000 programmés, ndlr). Les économies réalisées au premier trimestre se sont élevées à 183 millions d‘euros”, poursuit la société.

Sur la période janvier-mars, Valeo a dégagé une marge opérationnelle négative de 4,1%, à comparer à +3,7% un an plus tôt à la même époque. La perte nette ressort à 159 millions d‘euros, contre un résultat de 43 millions d‘euros tandis que les ventes ont totalisé 1,62 milliard contre 2,43 milliards.

L‘endettement financier net s’établit à 933 millions d‘euros - il atteignait 821 millions à fin 2008 - tandis que la consommation de liquidités (cash burn) a porté sur 116 millions. Dans le même temps, les stocks ont baissé de 75 millions par rapport à la fin du dernier exercice.

Vers 12h25, l‘action Valeo recule de 1,8% à 14,20 euros à la Bourse de Paris. Elle progresse de près de 40% depuis le 1er janvier après avoir abandonné 62,5% en 2008.

Valeo confirme s‘attendre à une diminution de la production automobile mondiale de 20% cette année même si celle-ci devrait être moins marquée au deuxième trimestre qu‘au premier (-38%) et note, comme plusieurs de ses clients constructeurs automobiles, que les mécanismes de prime à la casse déployés dans plusieurs pays européens soutiennent le marché depuis le mois de mars.

NOUVELLE GOUVERNANCE, NOUVEL ACTIONNAIRE

Les immatriculations de voitures neuves en Europe ont reculé de 17,2% au premier trimestre, d‘après les données de l‘Association des constructeurs européens d‘automobiles (ACEA). Les pays ayant mis en place des dispositifs de prime à la casse visant à favoriser l‘achat de véhicules plus propres, sont toutefois parvenus à sortir de l‘ornière en mars avec une hausse des ventes de près de 40% en Allemagne et de 8,1% en France.

Dans son communiqué, Valeo ne fournit aucune prévision de résultats. Il avait néanmoins affirmé lors de la présentation des comptes 2008 le 13 février que la marge était susceptible d’être négative au premier semestre.

La publication de vendredi est la première depuis l‘arrivée aux commandes de l‘entreprise de deux nouveau dirigeants en remplacement de l‘ancien P-DG Thierry Morin.

Jacques Aschenbroich, ancien dirigeant de la branche vitrage de Saint-Gobain SBOG.PA, a été nommé directeur général du groupe le 23 mars. Au-delà du redressement de l‘entreprise et de la définition de sa stratégie, il a aura également la tâche de nouer un dialogue harmonieux avec un actionnaire public renforcé.

Le Fonds stratégique d‘investissement a annoncé le 24 février avoir acquis 2,35% de l’équipementier, une entrée qui lui permet de contrôler 8,33% du capital aux côtés de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Et il n‘exclut pas de renforcer sa présence à l‘avenir.

Les pouvoirs publics, désireux d‘accompagner Valeo sur le long terme, auront néanmoins face à eux les représentants du fonds américain Pardus qui détient un ticket de 19,75%.

Voir aussi: * Valeo - Le FSI entre au capital, contrôle 8,33% de la société avec la CDC [ID:nLO176035] * Valeo - Thierry Morin s‘en va, J. Aschenbroich nommé DG [ID:nLN191052]

* Valeo - Marge 2008 à 2,6%, difficultés attendues en 2009 [ID:nLD184546]

* ANALYSE Equipementiers à vendre mais peu de candidats [ID:nL7406777]

Edité par Danièlle Rouquié et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below