23 juillet 2009 / 14:27 / il y a 8 ans

LEAD 1 Plastic Omnium - Pas de reprise du marché auto avant 2011

* Plastic Omnium n‘attend pas de reprise du marché automobile avant 2011

* Les 18 prochains mois seront difficiles, mais le groupe se dit bien armé

* Résultat opérationnel -29,3% au S1, l‘action grimpe

(Actualisé avec déclarations de Laurent Burelle)

PARIS, 23 juillet (Reuters) - Plastic Omnium (PLOF.PA) n‘attend pas de reprise du marché automobile avant 2011 et se prépare à 18 mois difficiles en raison de la crise que traversent les constructeurs, parmi les principaux clients du plasturgiste.

“Aujourd‘hui nous pensons que nous sommes à un étiage bas de volume, et nous pensons que cet étiage bas va perdurer 18 mois, c‘est-à-dire le deuxième semestre 2009 et l‘année 2010”, a déclaré le P-DG du groupe, Laurent Burelle, au cours d‘un point presse.

Plastic Omnium table ainsi sur une baisse de 25% du marché automobile européen sur l‘ensemble de l‘année, et sur une stabilisation à ce niveau l‘an prochain.

Dans un climat industriel très perturbé, où la production mondiale d‘automobiles et de camions a chuté et où les collectivités locales européennes ont reporté ou réduit leurs dépenses d‘investissement et de fonctionnement, le chiffre d‘affaires du groupe a diminué de 19% à 1.180,9 millions d‘euros au premier semestre, avec un résultat opérationnel en recul de 29,3% à 35,5 millions, soit une marge de 3,0% (contre 3,5%).

Le résultat net de Plastic Omnium, qui fabrique également des équipements pour l‘environnement (poubelles), a cependant progressé (8,0 millions contre 2,5 millions) en raison de la réduction des frais financiers (-30%) et des coûts.

Vers 16h00, l‘action prend 6,57% à 11,20 euros, non loin de son plus haut du jour de 11,38 euros, saluant ainsi les progrès réalisés en matière de coûts et d‘endettement.

Plastic Omnium, qui a accusé une perte nette de 63,2 millions d‘euros l‘an dernier, a repris 43% de sa valeur en Bourse depuis le début de l‘année (soit une capitalisation boursière de 190 millions) après un recul de plus de 80% du titre en 2008.

OBJECTIF D‘ECONOMIES JUGÉ ADEQUAT

Sur les six premiers mois de l‘année, le plan “PO 2009” du groupe a permis de réduire les coûts de 95 millions (-18%), les investissements et le besoin en fonds de roulement (-78 millions) et ainsi de compenser les effets de la baisse du chiffre d‘affaires.

Plastic Omnium a également réduit son endettement net (440 millions d‘euros) à 99% de ses fonds propres contre 128% au 1er semestre 2008. Le groupe a précisé que les dépôts de bilan des constructeurs General Motors, Chrysler et Saab n‘ont pas eu d‘impact sur le résultat.

“Dans ce contexte encore difficile et incertain”, Plastic Omnium a souligné qu‘avec des ressources financières supérieures à 2008, il poursuivra son plan de réduction de coûts et de préservation de ses liquidités. Il juge son objectif d’économiser 200 millions d‘euros par an adéquat et s‘estime bien armé pour traverser la crise actuelle, même s‘il attend au second semestre un chiffre d‘affaires en retrait par rapport au premier, et une baisse de 10 à 15% par rapport à la période identique de 2008.

“Nous voyons un troisième trimestre en hausse par rapport au deuxième trimestre et au premier, et nous voyons une baisse significative au dernier trimestre”, a précisé Laurent Burelle, faisant référence à la perspective de la disparition des primes à la casse et au besoin des constructeurs automobiles de soigner leurs bilans à la fin de cette année.

Malgré cela, “nous n‘avons pas prévu de faire de pertes et de faire de l‘endettement, c‘est l‘inverse”, a ajouté le P-DG.

L‘activité Environnement devrait quant à elle, par un effet saisonnier classique, être en progression par rapport au 1er semestre 2009. Deux contrats importants, portant sur 64.000 corbeilles de propreté dans les rues de Madrid et sur 1.000 conteneurs enterrés à Rennes, se feront également sentir sur la deuxième moitié de l‘année.

“Grandir dans l‘environnement en 2011, pourquoi pas ?”, a répondu Laurent Burelle à une question sur d’éventuels projets de croissance externe, sans plus de précisions.

Pour l‘heure, l‘une des priorités affichées est de capter des parts de marché auprès de nouveaux constructeurs automobiles ou dans de nouvelles zones, et notamment en Chine où Plastic Omnium assure qu‘il sera l‘an prochain leader sur ses marchés.

Jean-Michel Bélot et Gilles Guillaume, édité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below