27 août 2009 / 06:29 / dans 8 ans

LEAD 4 Casino confiant dans la réalisation de ses objectifs 2009

* ROC du S1 sous le consensus, bénéfice net au-dessus

* Objectif de dette confirmé, plan d’économies étendu

* Casino “confortable” avec le consensus d‘Ebit

(Actualisé avec conférence, commentaires d‘analystes, cours)

Par Noëlle Mennella

PARIS, 27 août (Reuters) - Casino (CASP.PA) a publié jeudi pour le premier semestre 2009 des résultats semestriels soutenus par la résistance de ses formats de proximité en France et de ses activités à l‘international ainsi que par des plans de réduction de coûts qu‘il compte étendre en 2010.

Dans un communiqué, le distributeur français affirme que ses performances du premier semestre démontrent sa capacité d‘adaptation à un environnement difficile et il confirme son objectif d‘améliorer son ratio dette financière nette/Ebitda à fin 2009, et de ramener ce ratio à moins de 2,2 à fin 2010.

Cité dans le communiqué, Jean-Charles Naouri, P-DG de Casino, déclare que “dans un environnement difficile au 1er semestre, le groupe est en ligne avec son plan de marche”.

“Les résultats du semestre traduisent la robustesse de notre modèle économique et l‘efficacité des plans d‘actions mis en oeuvre. Dans ce contexte, nous accélérons le déploiement de notre stratégie et sommes confiants dans l‘atteinte de nos objectifs”, ajoute-t-il.

Lors d‘une conférence avec des analystes, Jean-Charles Naoury a déclaré qu‘il était “confortable” avec le consensus des analystes concernant le résultat d‘exploitation. L‘un d‘eux a indiqué à Reuters que ce consensus était aujourd‘hui de 1.247 millions d‘euros, contre 1.283 millions en 2008.

TENDANCE DE CONSOMMATION IDENTIQUE EN JUILLET ET AOUT

Le P-DG a aussi indiqué que les tendances de consommation pour les mois de juillet et d‘août étaient restées dans la lignée du deuxième trimestre.

Sur la première partie de l‘année, le bénéfice net part du groupe a progressé de 0,8% à 231 millions au regard du consensus de 189,4 millions établi par Reuters. De son côté, le résultat opérationnel courant a baissé de 9,1% à 488 millions à comparer aux 498 millions du consensus.

“Les résultats du premier semestre ressortent quasiment en ligne avec nos attentes et celles du consensus, avec une légère déception sur l‘international. Ils confirment notre sentiment que la politique commerciale de Casino, reposant sur des investissements tarifaires ciblés, est pertinente”, commente Claudie Casimir chez Natixis Securities.

Chez CM-CIC, Christian Devisme constate que les résultats semestriels de Casino son “peu ou prou en ligne” et il maintient donc sa recommandation à “acccumuler” sur la valeur avec un objectif de cours à 54,09 euros.

Casino a augmenté son plan de réduction de coûts à 300 millions d‘euros sur deux ans, dont 150 millions en 2009, contre uniquement 150 millions sur 2009 annoncés jusque là.

Jean-Charles Naouri a même précisé que le montant de 150 millions d‘euros pourrait être dépassé cette année car les économies réalisées sur le second semestre pourraient être supérieures à celles du premier.

En France, où le groupe réalise les trois quarts de ses ventes, le ROC a diminué de 11,8% à 339 millions d‘euros (345,9 millions attendus). Celui réalisé à l‘international s‘inscrit en repli de seulement 2,6% à 150 millions face à un consensus de 157,2 millions.

Au cours du premier semestre, Casino dit avoir maintenu “une stricte discipline financière avec des ratios de dette stables par rapport au 30 juin 2008”.

REDUCTIONS DE COUTS ACCRUES

Sa dette financière nette s‘est élevée à 6.003 millions au 30 juin 2009 (contre 5.868 millions au 30 juin 2008). Le distributeur précise sa situation de liquidité a été renforcée avec l’émission de 1,5 milliard d‘euros d‘obligations depuis le début de l‘année.

D‘ici à la fin 2009, Casino dit vouloir développer sa marque propre, optimiser sa stratégie tarifaire et transformer “en profondeur” le modèle des hypermarchés en France.

Le groupe stéphanois réalise 35% de son chiffre d‘affaires en supermarchés, 33% en hypermarchés, 15% en discount et 17% en commerce de proximité.

Cinquième distributeur français, Casino veut aussi poursuivre sa politique de réduction des coûts, devant générer des économies supérieures à 300 millions en 2010, dont 150 millions à fin 2009.

Il ajoute que sa flexibilité financière sera accrue par le plan de cessions d‘actifs d‘un milliard d‘euros qu‘il veut réaliser d‘ici à la fin 2010.

Enfin, Casino confirme qu‘il sera sélectif en matière d‘investissements qui porteront sur environ 800 millions d‘euros en 2009 et 850 millions en 2010.

L‘action Casino, en hausse de 0,76% à l‘ouverture, perdait 5,10% à 51,3 euros vers 10h20. Elle recule de 0,4% depuis le début de l‘année alors que le concurrent Carrefour (CARR.PA) a progressé de 18,3%. Mais le numéro deux mondial de la distribution, qui publiera ses semestriels vendredi avant-bourse, avait chuté de 48,4% l‘an dernier alors que le retrait de Casino n‘avait été que 27,5%.

Édité par Jean-Michel Bélot et Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below