16 avril 2009 / 13:05 / il y a 9 ans

La CDC pourra investir en fonds propres jusqu'à E1,5 md en 2009

PARIS, 16 avril (Reuters) - La Caisse des dépôts (CDC) a estimé jeudi entre 1 et 1,5 milliard d‘euros sa capacité d‘investissement en fonds propres pour 2009 après avoir accusé l‘an dernier sa première perte depuis sa création en 1816.

L’établissement public dirigé par Augustin de Romanet a fait état d‘une perte nette de 1.468 millions d‘euros en 2008 après avoir enregistré pour 3 milliards d‘euros de dépréciations dans son portefeuille de participations et d‘actions.

Dans un communiqué, la CDC a souligné que ses participations dans Séché Environnement (CCHE.PA) (30%), dans Eiffage (FOUG.PA) (19,8%) et dans Dexia (DEXI.BR) (17,6%) ont représenté à elles seules 2,1 milliards d‘euros de dépréciations.

“Cette perte ne résulte ni d‘actifs toxiques, ni de risque de contrepartie, ni de difficultés d‘accès à la liquidité. Elle est le résultat de la chute des marchés boursiers”, a insisté Augustin de Romanet, lors d‘une conférence de presse.

Alain Quinet, le directeur des finances de la CDC, a de son côté estimé que l‘ensemble des risques avait été provisionné.

Bras financier de l‘Etat français, la Caisse des dépôts a rappelé qu‘elle avait mobilisé l‘an dernier plus de 40 milliards d‘euros pour soutenir l’économie française affectée par la crise, dont 5 milliards consacrés au financement de la Société de financement de l’économie française.

A l‘automne dernier, elle a également participé au sauvetage de Dexia en injectant à elle seule 2 milliards d‘euros sur les 6,4 milliards apportés par la Belgique, la France et le Luxembourg.

“Je suis raisonnablement optimiste sur le redressement de la société”, a déclaré Augustin de Romanet.

Prié de préciser les participations qui composeront les 7 milliards d‘euros que la CDC doit apporter au Fonds stratégique d‘investissement (FSI) dont elle détient 51% du capital, il a déclaré que la Caisse n‘apporterait aucune de ses filiales dans l‘immobilier, l‘assurance et dans les services.

Sans donner de noms, Augustin de Romanet a indiqué que “trois grandes familles de titres” seront apportées, à savoir ceux concernant le secteur des infrastructures, les titres détenus dans le portefeuille de sa filiale CDC Entreprises ainsi que des “lignes éparpillées d‘actions” détenues par la CDC.

Il a également souligné que “l’écrasante majorité” des titres apportés pourra être potentiellement être cédée par la suite par le FSI.

Matthieu Protard, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below