15 avril 2009 / 07:49 / dans 9 ans

Les techs européennes résistent après les annonces d'Intel

* Le marché du PC a touché le creux de la vague au T1

* Pas de prévision claire pour le CA du T2

* Le titre a perdu jusqu’à 5% en après-Bourse, le compartiment technologique résiste en Europe

par Gabriel Madway et Clare Baldwin

SAN FRANCISCO/FRANCFORT, 15 avril (Reuters) - Intel (INTC.O) a publié mardi soir des résultats moins mauvais que prévu pour le premier trimestre et estimé que le pire était passé pour le secteur des technologies mais son titre a reculé après la clôture en l‘absence de prévision claire pour le chiffre d‘affaires.

Les valeurs technologiques européennes font preuve de résistance mercredi sur ces annonces, dans un marché globalement baissier. D‘autant que les déclarations d‘Intel ont été suivies par celles de l‘un de ses grands fournisseurs, le néerlandais ASML (ASML.AS), qui a fait état d‘une perte nette au premier trimestre mais a aussi évoqué des perspectives d‘amélioration.[ID:nLF664606]

ASML, en baisse à l‘ouverture, reprend 3% à 7h45 GMT. L‘indice sectoriel des techs européennes .SX8P cède 0,6%, contre 0,77% pour l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 .FTEU3.

A Paris, STMicroelectronics (STM.PA) perd 1,25%.

Intel, premier fabricant mondial de semiconducteurs a estimé que le marché des ordinateurs personnels avait “atteint un plus bas” au premier trimestre mais que l’économie et le marché restaient trop “incertains” pour fournir une projection précise sur l‘activité au deuxième trimestre.

Après la clôture de Wall Street, le groupe américain a fait état d‘un bénéfice net de 647 millions de dollars (488 millions d‘euros), soit 11 cents par action, au titre du premier trimestre de son exercice, clos le 28 mars, contre un bénéfice de 1,44 milliard de dollars, soit 25 cents par action, un an plus tôt.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 3 cents par titre, selon Reuters Estimates.

Son chiffre d‘affaires a reculé de 26% à 7,1 milliards de dollars, contre un consensus de 6,98 milliards de dollars.

Intel a dit tabler, à titre interne, sur un chiffre d‘affaires stable au deuxième trimestre comparé au premier. Ceux qui s‘attendent à une amélioration au cours des prochains trimestres se sont demandés si le groupe ne faisait pas preuve d‘un excès de prudence.

“La question est ‘est-ce que la direction est trop prudente?'”, s‘interroge Patrick Wang, analyste à Wedbush Morgan. “Notamment avec le DG qui évoque un plus bas des ventes de PC”.

L‘action du géant des semiconducteurs, baromètre du marché et de l‘industrie mondiale du PC, a reculé de 5% en après-Bourse, tombant à 15,20 dollars contre 16,01 à la clôture. Le titre a bondi de 32% depuis son plus bas à 12,01 dollars en 2009. Cette progression représente plus du double de la hausse de 17% du Nasdaq au cours de la même période.

“LE PIRE EST DERRIÈRE NOUS”

La marge brute du groupe, très suivie, est ressortie à 45,6% au premier trimestre, contre un consensus de 43,5%. Pour le deuxième trimestre, le groupe table sur une marge avoisinant les 45%.

“J‘aurais aimé que la prévision de marge brute soit plus élevée”, fait valoir Bill Kreher, analyste chez Edward Jones, qui juge la visibilité sur le titre limitée.

Intel a souligné que les commandes s’étaient consolidées tout au long du premier trimestre avec un meilleur maintien des ventes aux particuliers comparé au chiffre d‘affaires réalisé auprès des entreprises. Les marchés aux Etats-Unis et en Chine affichent une relative solidité alors que le marasme persiste en Europe, au Japon et sur les marchés émergents.

“Nous voyons des signes montrant qu‘un plus bas a été atteint sur le segment de marché du PC”, a souligné le directeur général du groupe, Paul Otellini. “Je pense que le pire est derrière nous en ce qui concerne la correction des stocks et l‘ajustement au niveau de la demande”.

Le groupe, qui contrôle 80% du marché des microprocesseurs, a lancé plusieurs avertissements sur résultats depuis la fin de l‘année 2008 et prévenu qu‘il allait supprimer ou réduire l‘activité de certans sites en Asie et aux Etats-Unis et supprimer des emplois, ce qui a jeté un voile sur l‘ensemble du secteur des technologies.

Mardi, les dirigeants du groupe ont précisé que 1.400 emplois avaient été supprimés depuis le quatrième trimestre.

Certains analystes soulignent que les résultats publiés par Intel au premier trimestre, près de trois fois supérieurs au consensus de Wall Street, ont été aidés par un taux d‘imposition de 1% au cours de la période, nettement inférieur à ce qui était anticipé (27%).

Cette différence s‘explique par le règlement d‘un litige sur des impôts locaux et fédéraux datant de plusieurs années, a dit le groupe.

“Les chiffres sont bons mais les gens s‘attendaient à des commentaires plus solides. A la place, nous avons eu des prévisions plutôt ternes”, explique Avi Cohen de Avian Securities. (version française Stanislas Dembinski et Gwénaëlle Barzic)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below