14 mai 2009 / 07:55 / il y a 9 ans

LEAD 2 L'action Natixis chute en Bourse suite à la perte du T1

* L‘action chute de 13%

* Les analystes s‘interrogent sur le maintien de la cotation

(actualisé avec commentaire d‘analyste §3, rémunération de l‘avance d‘actionnaires §12)

Par Matthieu Protard

PARIS, 14 mai (Reuters) - L‘action Natixis (CNAT.PA) chutait jeudi à la Bourse de Paris après l‘annonce d‘une perte de 1,8 milliard d‘euros au premier trimestre 2009 et d‘une nouvelle recapitalisation de 3,5 milliards d‘euros, relançant les interrogations sur le maintien de la cotation de la banque.

Vers 14h30, le titre abandonnait encore de 13% à 1,43 euro après avoir ouvert en baisse de 10,30%, sous-performant l‘indice sectoriel DJ Stoxx .SX7P des banques européennes en repli de 0,04% au même moment.

“La question n‘est pas de savoir si la cotation de Natixis sera ou non maintenue, mais plutôt l‘intérêt pour les actionnaires minoritaires de maintenir la cotation de la banque”, s‘interroge Eric Vanpoucke, analyste chez Sal. Oppenheim.

“Nous restons à l‘achat sur le dossier sur la thématique d‘une fusion à terme entre le nouvel organe central et Natixis qui indemniserait les actionnaires à hauteur de 3,0-3,5 euros par titre à horizon de 18 mois”, souligne Pierre Chédeville, analyste chez CM-CIC Securities.

Malgré l‘effondrement de l‘action, la direction de Natixis a toujours écarté tout retrait de la cote.

Le 30 avril, François Pérol, le patron des Banques populaires et des Caisses d’épargne, avait déclaré aux actionnaires de Natixis que le retrait de la cote n’était “pas à l‘ordre du jour”.

Touchée de plein fouet par la crise financière, Natixis a vu sa valeur lourdement chuter en Bourse, l‘action ayant perdu l‘an dernier 85,54% de sa valeur. Introduite en décembre 2006 au prix de 19,55 euros, elle a clôturé le 9 mars dernier à 0,80 euro, son plus bas prix de clôture.

REDRESSER UN RATIO DE SOLVABILITÉ

Natixis, détenue à 71% par les Banques populaires et les Caisses d’épargne en cours de fusion, a expliqué avoir été plombé par 1,9 milliard d‘euros de dépréciations et de provisions dans son portefeuille d‘actifs risqués, isolé au sein d‘une structure de cantonnement.[ID:nLD370853]

“C‘est essentiellement dû à des dépréciations et des provisions sur les monolines supérieures à celles que nous attendions”, explique Guillaume Tiberghien, analyste chez Crédit suisse qui tablait sur une perte nette de 654 millions d‘euros.

Les analystes de CA Cheuvreux ont de leur côté abaissé leur objectif de cours sur Natixis à 1,2 euro contre 1,5 euro auparavant, restant à la vente sur la valeur.

La banque, qui signe du coup son quatrième trimestre consécutif de pertes, va à nouveau être recapitalisée à hauteur de 3,5 milliards d‘euros.

Les Banques populaires et les Caisses d’épargne apporteront à Natixis deux milliards d‘euros via l’émission de dette hybride et 1,5 milliard sous la forme d‘une avance d‘actionnaires rémunérée au taux Euribor à 1 mois majoré de 600 points de base, a précisé jeudi Natixis.

La banque espère ainsi redresser un ratio de solvabilité financière “Tier One” tombé à 6,9% au 31 mars contre 8,2% fin 2008. Une fois, la recapitalisation réalisée, ce ratio sera porté à 9,4%.

avec la contribution de Raoul Sachs, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below