29 juillet 2011 / 12:37 / dans 6 ans

LEAD 1-Bourse-Teleperformance chute après ses résultats du S1

* Baisse de 15% du résultat net part du groupe au S1

* Un discours pas convaincant - analyste

* Le titre chute d‘environ 14%, plus forte baisse du SBF 120

PARIS, 29 juillet (Reuters) - L‘action Teleperformance (ROCH.PA) dévisse vendredi à la Bourse de Paris au lendemain de ses résultats semestriels, la direction du leader mondial des centres d‘appels n‘ayant pas réussi à convaincre les analystes sur sa capacité à redresser les marges du groupe.

A 14h34, le titre chutait de 13,69% à 18,00 euros dans des volumes représentant plus de trois fois leur moyenne des trois derniers mois, après être tombé à 17,015 euros (-18,4%) auparavant.

Renouant avec ses niveaux de novembre 2008 alors qu‘elle enregistre une baisse quotidienne historique, la valeur accuse le repli le plus important de l‘indice SBF 120 .SBF120 en recul de 1,28% au même moment.

“Le discours tenu lors de la conférence téléphonique ne nous a pas convaincu sur la capacité du groupe à redresser rapidement ses marges”, explique Portzamparc dans une note abaissant également sa recommandation sur le titre à “Renforcer” contre “Acheter”.

Le leader mondial des centres d‘appels a confirmé ses objectifs pour 2011 mais a fait état d‘une baisse de 15% de son résultat net part du groupe au premier semestre affecté notamment par les variations de devises face au dollar et le recul des facturations en Europe. (voir [ID:nLDE76R1HG])

“Au contraire, il nous semble que les zones les mieux margées (US, Iberico Latam) sont soumises à des éléments défavorables (attentisme sur le marché Telecom US lié à l‘opération ATT/T-Mobil, risque devises) tandis que la situation en Europe Continentale se dégrade”, ajoute Portzamparc.

Le titre a ouvert vendredi un gap de continuation - fossé dans les transactions entre deux séances marquant la poursuite d‘une tendance - et enfoncé un support technique important datant du mois d‘août 2010, expliquent les analystes graphiques de Day By Day.

Dès lors, ces derniers estiment que la valeur, qui pèse un peu plus d‘un milliard d‘euros en Bourse et accuse une baisse de 29% depuis le début de l‘année, pourrait retomber vers une autre zone de support, à 16,30 euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier avec Blaise Robinson, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below