28 juillet 2011 / 06:08 / dans 6 ans

LEAD 3-Renault rassure sur le Japon, objectifs 2011 confirmés

* CA +7,3% au S1, marge opérationnelle stable sans le séisme

* L‘effet du tsunami va s‘atténuer au S2

* Objectifs 2011 confirmés, contrairement à PSA qui a averti la veille sur son S2

* Le titre gagne plus de 3%

(Actualisé avec conférence de presse et analystes)

par Gilles Guillaume

BOULOGNE-BILLANCOURT, Hauts-de-Seine, 28 juillet (Reuters) - Renault (RENA.PA) a rassuré jeudi un marché échaudé par l‘avertissement du concurrent PSA (PEUP.PA) en confirmant ses objectifs 2011 en vue d‘un retour progressif à la normale au second semestre des approvisionnements en provenance du Japon.

Le deuxième constructeur automobile français a maintenu son objectif annuel d‘un free cash flow automobile supérieur à 500 millions d‘euros et dit tabler sur une reprise de la production dès septembre.

Au premier semestre, les pénuries de composants dans le sillage du séisme qui a frappé le Japon en mars ont amputé de 150 millions d‘euros la marge opérationnelle de Renault, mais celui-ci estime que les contraintes conjoncturelles d‘approvisionnement devraient s‘atténuer progressivement sur la deuxième partie de l‘année.

Vers 13h30, l‘action Renault gagne 3,49% à 37,05 euros, superformant l‘indice des valeurs automobiles européennes .SXAP qui perd 2,35%. A la même heure, PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) abandonne 2,04% à 26,70 euros. La veille, le titre avait accusé la plus forte baisse du CAC 40 (-7,61%).

“Renault a fait état de vents contraires plus forts que prévu mais, contrairement à Peugeot, n‘a pas abaissé ses objectifs. Il est vrai que Renault communique des prévisions encore plus vague que Peugeot, mais lui les a maintenues”, commente Bernstein Research dans une note.

“Selon Renault, et contrairement à PSA, l‘environnemnet au S2 sera plus favorable, même avec un impact Japon de 50 millions d‘euros et un impact matières (premières, NDLR) sur l‘année de 600 millions”, ajoute CM-CIC dans une note.

Le numéro un européen Volkswagen (VOWG.DE) a souligné lui aussi jeudi que la hausse des matières premières pourrait peser sur ses marges, qui restent néanmoins bien supérieures à celles des deux contructeurs français, mais dit attendre une forte hausse de son bénéfice opérationnel sur l‘année grâce à la vigueur de la demande.

ÉCONOMIES SUR LES ACHATS

PSA a prévenu mercredi que les perturbations de la filière automobile japonaise et la hausse des prix des matières premières auraient un impact négatif de 300 millions d‘euros supplémentaires sur l‘exercice, que le groupe entend toujours terminer avec un résultat en hausse, mais moins forte que prévu. (voir [ID:nLDE76Q01A])

Contrairement à PSA, qui a précisé que son plan de performance ne compenserait que partiellement ces surcoûts, le numéro deux de Renault, Carlos Tavares, a estimé que les économies réalisées sur les achats devraient au moins compenser la hausse des matières premières anticipée au second semestre.

Au premier semestre, Renault a économisé 279 millions d‘euros sur ses coûts, atténuant les 313 millions d‘euros de hausse des prix des matières premières, acier en tête, enregistrés sur la période. Sur l‘ensemble de l‘année, il estime cette hausse à 600 millions d‘euros, 150 millions de plus que dans les hypothèses initiales.

“On ne modifie pas notre estimation de résultats”, a déclaré le directeur financier Dominique Thormann, lors d‘un point de presse. “L‘environnement en revanche est pire que ce qu‘on avait pensé parce qu‘on a traversé un certain nombre de perturbations qu‘on ne pouvait pas programmer.”

Sans l‘impact du tsunami japonais, qui a provoqué des ruptures d‘approvisionnement en composants électroniques, dont l‘archipel est un grand spécialiste, la marge opérationnelle de Renault aurait été stable d‘une année sur l‘autre.

Faute d‘un nombre suffisant de systèmes de contrôles pour moteurs diesel, le groupe au losange a dû réorienter son mix produit vers les véhicules essence, vendus moins chers et accompagnés d‘offres commerciales pour inciter les automobilistes à modifier leur commande initiale.

Le record de ventes enregistré par Renault au premier semestre s‘est traduit par une hausse de 7,3% du chiffre d‘affaires à 21,10 milliards d‘euros. Le résultat net, part du groupe, a pour sa part bondi de 56,4% à 1,22 milliard d‘euros, soutenu par la contribution des sociétés mises en équivalence, Nissan (7201.T), Volvo (VOLVb.ST) et AvtoVAZ (AVAZ.MM), ainsi que par une forte baisse des frais financiers du groupe grâce au désendettement opéré, notamment le remboursement anticipé de l‘ensemble du prêt public octroyé pendant la crise de 2009.

* Le communiqué de Renault :

link.reuters.com/bem82s

* Les résultats publiés mercredi par Nissan [ID:nLDE76Q0FZ]

* Les résultats publiés par PSA [ID:nLDE76Q01A]

Avec Helen Massy Beresford, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below