3 mai 2011 / 15:35 / dans 7 ans

CONSENSUS-Lafarge - CA +7,6%, perte nette de E16,5 mlns au T1

PARIS, 3 mai (Reuters) - Lafarge LAFP.PA.

Prévisions de résultats du 1er trimestre.

Date et heure de publication: 5 mai 2011 à 7h00.

Conférence analystes à 9h00.

Nombre d‘analystes interrogés par la rédaction de Reuters: 7.

(en millions d‘euros, sauf indication contraire)

CA ROC NET moyenne 3.525 254 -16,5 plus haut 3.616 273 10 plus bas 3.372 236 -41 ---------------------------------------------------------------- 2009 (publié) 3.276 236 64 Variation (moyenne) +7,6% +7,6% n.s.

Notes: Le résultat net, part du groupe, du premier trimestre 2010 avait été dopé par une plus-value de 137 millions sur la cession de Cimpor.

La saisonnalité veut que les trois premiers mois de l‘année soient relativement volatils. Ces derniers exercices, la période a représenté 10-15% du résultat opérationnel courant annuel de Lafarge.

Au premier trimestre 2009, le groupe avait accusé une perte nette de 17 millions et dégagé, au premier trimestre 2008, un bénéfice net de 150 millions d‘euros.

ACTIVITÉ: Numéro un mondial du ciment, numéro deux du béton et des granulats et numéro trois du plâtre.

RAPPEL DES OBJECTIFS DU GROUPE:

* Lafarge compte sur un rebond des volumes en 2011. Il table cette année sur une croissance de la demande de ciment sur les marchés où il est présent comprise entre 3% et 6%, grâce aux pays émergents, contre de -1% à +3% attendu en 2010.

L‘an dernier, les volumes de ciment du groupe ont reculé de 4%, mais progressé de 2% sur le seul quatrième trimestre.

* Lafarge entend réduire d‘au moins deux milliards d‘euros sa dette en 2011 grâce à une baisse de moitié de son dividende, à 750 millions d‘euros de nouvelles cessions d‘actifs et à une limitation de 400 millions de ses investissements.

La dette du groupe est notée “BB+/B” par Standard & Poor‘s, premier cran dans la catégorie “junk”, et “Baa3” par Moody‘s, dernier cran dans la catégorie “investissement”.

CE QUE LE MARCHE ATTEND:

1- Un point sur les cessions d‘actifs et une possible annonce sur la branche plâtre.

2 - D’éventuelles mesures complémentaires pour réduire la dette. Le PDG Bruno Lafont a exclu à l‘automne une augmentation de capital au nom du désendettement, mais cette option est toujours surveillée par le marché.

3 - Une actualisation du pronostic de la demande mondiale de ciment en 2011 et des éléments sur la marge de manoeuvre tarifaire dont dispose le groupe face à l‘alourdissement du coût des matières premières.

4 - Un point sur les répercussions des soulèvement au Maghreb et au Moyen-Orient sur l‘activité de Lafarge. Ces effets pourraient avoir été compensés par des conditions météorologiques dans l‘hémisphère nord bien plus favorables au premier trimestre que sur la période identique de 2010.

Gilles Guillaume, avec Michel Pires-Brito, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below