8 février 2011 / 06:17 / il y a 7 ans

LEAD 3 Faurecia bénéficiaire en 2010, accélère hors d'Europe

* Bénéfice net pdg E202 millions en 2010, contre une perte de 434 mlns en 2009, retour du dividende

* 66% des ventes de produits hors d‘Europe, en avance sur l‘objectif moyen terme

* Ralentissement attendu de la production mondiale

* Possible révision des objectifs moyen terme cet été

* L‘action fait un bond de 8%, en tête des hausses du SBF 120

(Actualisé avec conférence de presse et comentaires d‘analystes, réaction en Bourse)

par Gilles Guillaume

PARIS, 8 février (Reuters) - Faurecia (EPED.PA) a renoué avec un bénéfice en 2010, exercice marqué par une accélération du développement hors d‘Europe que l’équipementier automobile entend poursuivre cette année.

Le numéro un mondial des systèmes d’échappement, détenu à 57,4% par PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA), a dégagé l‘an dernier un bénéfice net part du groupe de 202 millions d‘euros, alors qu‘il accusait en 2009 une perte nette de 434 millions.

Faurecia était dans le rouge depuis plusieurs exercices puisqu‘il avait également accusé une perte nette de 574,8 millions d‘euros en 2008 et de 237,5 millions en 2007.

“Prenant en compte ce solide retour aux bénéfices, le conseil d‘administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée des actionnaires, en mai 2011, le versement d‘un dividende de 0,25 euro par action”, a indiqué le groupe dans un communiqué.

L‘année 2010 a été marquée par un rebond de 48% du chiffre d‘affaires total, à 13,8 milliards d‘euros, et par une hausse de 41% des ventes de produits - hors monolithes pour pots à catalyse, que Faurecia achète lui-même à l‘extérieur. L‘activité a été dopée par l‘acquisition du spécialiste américain Emcon et ressort, à périmètre constant, en hausse de 19%.

L’équipementier, également présent dans les blocs extérieurs de voitures, les intérieurs et les sièges, a profité l‘an dernier de son exposition aux constructeurs allemands - avec lesquels il a réalisé 39% de son chiffre d‘affaires, Volkswagen (VOWG.DE) étant son premier client avec la marque premium Audi -, mais aussi de la montée en gamme de PSA, son deuxième client.

Il parie aussi sur le marché de la dépollution des véhicules utilitaires, un segment sur lequel Faurecia prévoit de quadrupler ses ventes entre 2010 et 2014.

L‘AMÉRIQUE DU NORD ET L‘ASIE

A 11h15, l‘action faisait un bond de 8,09% à 27,735 euros et se plaçait en tête des hausses de l‘indice SBF 120, dans une capitalisation de plus de trois milliards d‘euros.

Le titre affichait ainsi un gain de 28% depuis le début de l‘année, après un gain de près de 40% sur l‘ensemble de 2010.

Toutes les régions du monde ont enregistré une croissance soutenue l‘an dernier après la crise de 2009. Mais en Amérique du Nord, l‘activité a été multipliée par plus de deux tandis qu‘en Asie, elle a pratiquement doublé.

Au total, Faurecia a réalisé 65,8% de ses ventes de produits en Europe en 2010, contre 76,2% en 2009. Dans le cadre de ce rééquilibrage, il estime que la part européenne tombera à 58% à l‘horizon 2014, un objectif sur lequel il se dit en avance.

Pour son développement en Asie, Faurecia compte s‘appuyer sur ses clients Nissan (7201.T) et Hyundai (005380.KS), sur le nouveau centre de Recherche & Développement pour le contrôle des émissions qu‘il ouvrira à Shanghai en avril et sur le développement du centre d‘ingénierie de Pune, en Inde, dans les intérieurs.

“En 2011, notre développement rapide hors d‘Europe nous conduira à augmenter le capex, pour se situer entre 340 et 360 millions d‘euros”, a souligné le groupe dans une présentation sur son site internet. En 2010, les dépenses de capex sont ressorties à 278 millions d‘euros.

LA CHINE PASSE LA BARRE DU MILLIARD DE CA

Sur le marché chinois, où le chiffre d‘affaires de Faurecia a franchi l‘an dernier la barre du milliard d‘euros pour la première fois, le groupe construira également sept nouvelles usines en 2011, qui viendront s‘ajouter aux 23 qu‘il compte déjà sur place.

En France, le groupe entend parallèlement continuer de travailler sur les projets d‘innovation en cours, notamment en matière de réduction des émissions et d‘allègement des véhicules, sur les sites de Bavans (Doubs) et Caligny (Orne) inaugurés en 2010.

Après une hausse de la production automobile mondiale estimée à 25% en moyenne l‘an dernier, Faurecia s‘attend à un ralentissement en 2011 puisqu‘il anticipe une hausse de 6,5% à 7,0% de la production de véhicules légers dans le monde.

Dans ce contexte, l’équipementier vise un chiffre d‘affaires total compris entre 14,8 et 15,3 milliards, soit une croissance allant de 7,3% à 10,9%. Il vise également un cash flow net supérieur à 200 millions d‘euros, contre 222 millions en 2010, et un résultat opérationnel allant de 580 à 640 millions, contre 456 millions en 2010.

“L‘ojectif 2011 de cash flow semble conservateur”, estime JP Morgan dans une note.

Au cours d‘une conférence pour les analystes, le PDG Yann Delabrière a d‘ailleurs laissé entendre que les objectifs à moyen terme du groupe pourraient être révisés à l‘occasion d‘une nouvelle journée investisseurs qui devrait se tenir vers le milieu de l‘année.

“Comme d‘habitude, Faurecia surprend très positivement”, résume CM-CIC Securities, qui est à l‘achat sur le titre et prévoit de relever son objectif de cours, actuellement de 29 euros. “Le groupe a réussi à garder des frais de structure bas pour des volumes en nette reprise. Les nouveaux programmes à fortes marges permettront de remplacer rapidement les anciens programmes à marge plus faible”, ajoute-t-il dans une note.

* Le communiqué de Faurecia :

link.reuters.com/myn87r

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below