9 novembre 2010 / 06:36 / il y a 7 ans

LEAD 2 Arkema relève ses prévisions, le titre monte

* CA en hausse de 41% au T3

* Ebitda record supérieur aux attentes

* Le titre en hausse, Oddo relève son objectif de 13 euros

PARIS, 9 novembre (Reuters) - L‘action Arkema (AKE.PA)est en forte progression mardi à la Bourse de Paris après que le groupe de chimie a une nouvelle fois révisé en hausse sa prévision d‘Ebitda pour l‘ensemble de l‘exercice 2010, dans la foulée d‘une performance record au troisième trimestre.

Oddo Securities maintient son conseil d‘accumuler et porte son objectif de cours de 40 à 53 euros. Il revoit en hausse de 10% ses estimations de résultats.

“Très bons résultats T3 avec un Ebitda record (246 millions d‘euros) qui dépasse largement nos attentes (170 millions) et le consensus (206 millions) grâce à une meilleure dynamique de l‘activité et de solides gains de productivité”, ajoute le broker.

CM-CIC Securities reste à l‘achat et met sous revue son objectif de cours (47,5 euros). “La nouvelle guidance correspond peu ou prou à notre prévision 2011. Nous serons conduits à revoir une nouvelle fois en hausse nos prévisions et notre objectif de cours”, dit-il.

L‘intermédiaire souligne qu‘Arkema a encore renforcé sa situation financière et affiche un “gearing” de 12% avec une dette ramenée à 250 millions d‘euros.

Vers 10h30, le titre gagne 2,44% à 48,915 euros tandis que le SBF 120 avance de 0,35%.

Arkema, né en 2004 de la scission des activités chimie de Total (TOTF.PA), a vu son chiffre d‘affaires grimper de 41% au troisième, à 1.559 millions d‘euros, grâce notamment à l‘apport des activités rachetées à Dow Chemical DOW.N en début d‘année et à son repositionnement sur les pays émergents et sur les nouvelles technologies comme les énergies renouvelables.

Comme l‘Ebitda, la marge de 15,8% atteint elle aussi un plus haut historique.

Fort de cette performance, Arkema, qui avait déjà révisé à la hausse en juillet son objectif d‘Ebitda 2010 à plus de 600 millions d‘euros (après une chute de 37,8% à 310 millions en 2009) table aujourd‘hui sur environ 740 millions d‘euros, soit une marge de 12,5%, nettement supérieure au précédent plus haut (9,1%) atteint en 2007.

Le groupe précise que ces prévisions tiennent compte de l‘impact des grèves (raffineries, port de Marseille) liées à la réforme des retraites en France, estimé à 20 millions d‘euros.

Le résultat net part du groupe ressort à 130 millions d‘euros, contre une perte de trois millions un an plus tôt.

Le numéro un mondial du secteur, l‘allemand BASF BASF.DE, a relevé fin octobre ses prévisions pour 2010, au regard de bonnes performances au troisième trimestre qui devraient continuer sur le reste de l‘année. (voir [ID:nLDE69J0AH])

Pascale Denis, Raoul Sachs, Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below