4 novembre 2010 / 18:03 / dans 7 ans

LEAD 1 Air France - Pas de signe de ralentissement d'activité

* Comparables moins favorables, mais niveau maintenu en valeur absolue

* Pas question d‘une fusion avec Alitalia pour l‘instant

* SkyTeam espère compter 20 membres d‘ici 2012

par Cyril Altmeyer

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Il n‘y a pas de signe de ralentissement du trafic aérien actuellement, seuls des comparables de moins en moins favorables expliquant une croissance moins soutenue en rythme annuel, a déclaré jeudi Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d‘Air France-KLM (AIRF.PA).

L‘Association internationale du transport aérien (Iata) a estimé à la mi-octobre que la forte reprise du trafic montrait des signes de ralentissement en même temps que l‘essoufflement de la reprise économique.

“Il y a eu une crise l‘année dernière et à partir d‘octobre, novembre, décembre (2009) les choses se sont améliorées. L’écart entre janvier 2011 et janvier 2010 ne sera donc pas aussi fort que celui entre septembre 2010 et septembre 2009”, a expliqué Pierre-Henri Gourgeon à des journalistes à l‘issue du conférence de presse sur l‘alliance commerciale SkyTeam.

“Cela ne veut pas dire qu‘il y a un ralentissement. En valeur absolue, le niveau est là”, a-t-il ajouté. Il a estimé qu‘il était encore prématuré d’évaluer l‘impact sur l‘activité de fret d‘Air France-KLM après l‘interception de colis piégés à bord d‘avions cargo ces derniers jours. (Voir [ID:nLDE6A10ZI]) Pierre-Henri Gourgeon a par ailleurs indiqué qu‘il n’était pour l‘instant pas question d‘une fusion avec Alitalia, dont Air France-KLM détient 25%.

“Il est bien évident dans l‘esprit de l‘accord initial que nous avons passé avec Alitalia (...) qu‘il y a toujours en perspectives des possibilités de rapprochement, mais elles ne sont pas à l‘ordre du jour”, a-t-il souligné.

Le président du conseil d‘administration d‘Alitalia a déclaré mardi qu‘une fusion avec Air France-KLM n‘avait pas la faveur des actionnaires de la compagne italienne, écartant cette option évoquée par son administrateur délégué. [ID:nLDE6A11O5]

CONSOLIDATION CAPITALISTIQUE ET ALLIANCES

Pierre-Henri Gourgeon a dit que son groupe restait partisan d‘une consolidation du secteur aérien européen, qui se poursuit avec la fusion prochaine de British Airways BAY.L et de l‘espagnole Iberia IBLA.MC. [ID:nLDE6851CE]

Il a ajouté que la crise avait en outre rendu plus vital le regroupement des compagnies aériennes dans des alliances, à l‘image de SkyTeam, fondée par Air France, Delta Air Lines (DAL.N) et Aeromexico.

“Des acteurs qui jusque-là poursuivaient leur chemin tout seuls se disent après la crise qu‘il vaudrait mieux avoir un point d‘appui”, a-t-il observé.

SkyTeam devrait compter 16 membres en 2011, avec l‘arrivée d‘Aerolinas Argentinas dans les prochaines semaines, puis de China Airlines et de China Eastern (600115.SS)(0670.HK).

Leo Van Wijk, président de SkyTeam, a expliqué lors de la conférence de presse que l‘alliance espérait accueillir davantage de compagnies en Amérique latine, en Inde et en Asie du Sud-Est.

Son directeur général Marie-Joseph Malé a estimé que l‘alliance devrait compter une vingtaine de membres d‘ici 2012.

SkyTeam compte également dans ses rangs Aeroflot (AFLT.MM), Alitalia, Czech Airlines, Tarom, Korean Air (003490.KS), Vietnam Airlinas, China Southern (1055.HK)(600029.SS), Air Europa et Kenya Airlines.

L‘alliance a pour concurrentes Oneworld, qui regroupe notamment British Airways, American Airlines AMR.N et Iberia, et Star Alliance, dont font partie Lufthansa (LHAG.DE) et United Airlines UAUA.O.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below