22 octobre 2010 / 05:20 / il y a 7 ans

LEAD 2 Essilor, stimulé par les émergents,confirme ses objectifs

* CA T3 à 977 millions euros (consensus 978,8 millions)

* Confirmation de l‘objectif de hausse de 5-7% du CA

* Taux de marge de contribution stable attendu en 2010

(actualisé avec conférence téléphonique, cours de Bourse, commentaire d‘analyste)

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Essilor International (ESSI.PA) a confirmé ses objectifs en annonçant vendredi une croissance de 21,4% de son chiffre d‘affaires au troisième trimestre, conforme aux attentes, tirée par un impact de changes positif et par les pays émergents d‘Asie.

Le chiffre d‘affaires du groupe a atteint 977 millions d‘euros (+3% en croissance organique) au regard du consensus de 978,8 millions réalisé par la rédaction de Reuters. Sur neuf mois, il s’élève à 2.903,8 millions d‘euros (+17,6%).

Dans un communiqué, le numéro un mondial de l‘optique ophtalmologique confirme pour l‘ensemble de l‘exercice 2010, son objectif de croissance du chiffre d‘affaires comprise entre 5% et 7% hors change et acquisitions stratégiques, et que son taux de marge de contribution devrait être stable.

“On est dans un contexte de reprise fragile, lente et variable d‘un mois sur l‘autre. (...) On voit des économies européennes qui sont reparties, d‘autres qui ne le sont pas”, a commenté le directeur financier du groupe, Laurent Vacherot, lors d‘une conférence téléphonique.

“Sur l‘Europe, c‘est assez erratique avec des bons mois, d‘autres moins bons. La tendance va dans le bon sens, mais ça reste hétérogène”, a-t-il ajouté, précisant par la même occasion avoir constaté des signaux “encourageants” sur le marché américain à la rentrée, mais que la tendance y reste inférieure aux années précédentes.

Sur le troisième trimestre, l‘effet périmètre a été positif de 10,9% tandis que l‘affaiblissement de l‘euro face à l‘ensemble des autres monnaies de facturation du groupe a généré un impact de change positif de 7,5 %.

Vers 10h15, l‘action Essilor reculait de 0,90%, à 48,50 euros, à comparer avec une baisse de 0,3% de l‘indice CAC 40 .FCHI. Le titre gagne 16% depuis le début de l‘année, après avoir progressé d‘environ 25% en 2009.

Un analyste de CM-CIC souligne dans une note que la performance européenne du groupe est inférieure aux attentes, et que la Bourse pourrait sanctionner Essilor sur ce point, en dépit du dynamisme de l‘activité en Asie.

BAISSE DE LA DETTE

En Europe, le chiffre d‘affaires du groupe a totalisé 339,4 millions d‘euros (+4,7% en données publiées, -0,4% en organique).

En Asie, les ventes d‘Essilor ont bondi de 48,3% (+9,1% en organique) à 119,4 millions d‘euros.

“L‘Inde et la Chine maintiennent leur fort niveau d‘activité, tout comme les pays de l‘Asean où l‘on enregistre une progression du mix produit. En revanche, les marchés restent difficiles au Japon et en Australie”, observe Essilor.

Prié de commenter la performance du groupe dans les pays émergents lors d‘une conférence téléphonique, le directeur général Hubert Sagnières a indiqué: “Dans ces pays-là, notre croissance est au dessus de 20%, mais notre base installée aujourd‘hui est relativement faible.”

Le chiffre d‘affaires du groupe s‘est élevé à 386,4 millions en Amérique du nord (+15,9% et +1,8%). En Amérique latine, le groupe inscrit une progression de 33,3% en données publiées (+21,7% en organique) à 52,8 millions.

Depuis le début de l‘année, Essilor a réalisé 18 opérations de croissance externe (hors FGX International et Signet Armorlite) représentant un chiffre d‘affaires additionnel d‘environ 92 millions d‘euros en année pleine.

Par ailleurs, entre juillet et septembre, le groupe a acquis 1,63 million de titres sur le marché pour un montant proche de 78 millions d‘euros.

Enfin Essilor a cédé sa participation dans Sperian Protection à Honeywell pour une valeur nette de réalisation de 132 millions d‘euros.

Interrogé sur le niveau de dette ancitipé pour la fin de l‘année, le directeur financier a répondu : “Ça dépendra du nombre de sociétés qui nous rejoindront”.

“On a toutes les certitudes que notre génération de cash opérationnel (...) fonctionne. On a une maîtrise complète de notre besoin en fonds de roulement. Pour la profitabilité, on a maintenu notre guidance. Ce qui fera la différence, c‘est peut-être le dollar et le nombre d‘acquisitions que nous aurons faites”, a-t-il détaillé.

Au total, à fin septembre, les flux de trésorerie générés ont permis de réduire le montant de la dette nette d‘Essilor à 332 millions d‘euros, contre 638 millions à fin juin.

Noëlle Mennella et Marie Mawad, édité par Benoît Van Overstraeten et Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below