22 octobre 2010 / 08:06 / dans 7 ans

CONSENSUS Sanofi CA T3 vu à +3,1%, BPA +0,4%, opérationnel +0,7%

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Sanofi-Aventis (SASY.PA).

Résultats du troisième trimestre 2010.

Date et heure de publication: 28 octobre à 7h30.

Conférence téléphonique: le même jour à 14h30.

(En millions d‘euros, sauf pour le bénéfice par action exprimé en euro. Nombre d‘analystes interrogés: 11)

CA OPERATIONNEL BENEFICE NET BPA Moyen 7.630 3.215 2.309 1,75 Median 7.577 3.212 2.288 1,75 Plus bas 7.273 2.845 2.158 1,53 Plus haut 8.029 3.433 2.480 1,90

--------------------------------------------------------------- T3 2009 7.400 3.194 2.270 1,74 Variation +3,1% +0,7% +1,74% +0,4% Moyenne

Chiffre d‘affaires par produits

MOYENNE VARIATION PAR RAPPORT A 2009

Lantus (diabète) 928 +19,3%

Lovenox (thrombose) 671 -10,2%

Plavix (thrombose) 520 -21,7%

Taxotère (cancer) 552 +4,9%

Eloxatine (cancer) 97 -49,8%

Aprovel (hypertension) 320 +6,9%

Multaq (thrombose) 50 +281%

Vaccins 1.062 +1,5%

ACTIVITÉ : sixième groupe pharmaceutique mondial.

RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ: En publiant le 29 juillet dernier des résultats semestriels meilleurs qu‘attendu, Sanofi avait confirmé prévoir pour la totalité de l‘exercice 2010 une évolution du bénéfice par action des activités comprise entre 0% et -4% par rapport à 2009, à taux de change constants.

CE QUE LE MARCHE ATTEND:

Surtout des commentaires sur la bataille engagée pour racheter Genzyme GENZ.O alors que l‘offre hostile lancée par Sanofi le 4 octobre a obtenu le feu vert des autorités de la concurrence américaine. La proposition du groupe français, faite au prix unitaire de 69 euros et valable jusqu‘au 10 décembre 2010, valorise la biotech américaine, spécialiste des maladies rares, à 18,5 milliards de dollars. [ID:nLDE66S2DS]

Les analystes estiment Sanofi pourrait remonter son offre jusqu’à 75 dollars par action pour racheter une société qui lui permettra de compenser les pertes liées à la copie de plusieurs de ses médicaments.

La plupart d‘entres eux ne croient pas qu‘un chevalier blanc viendra au secours de Genzyme et pensent que l‘impact financier de l‘opération sera relutive et créatrice de valeur pour Sanofi.

Caroline Jacobs et Noëlle Mennella, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below