27 août 2010 / 10:45 / dans 7 ans

RPT LEAD 1 Iberia a réduit ses pertes au premier semestre

* Perte opérationnelle de E72 mlns au S1 contre un consensus à E88 mlns

* La demande reprend pour les classes affaires et le fret aérien

par Tracy Rucinski

MADRID, 27 août (Reuters) - La compagnie aérienne espagnole Iberia IBLA.MC a fait état vendredi d‘une perte opérationnelle plus faible qu‘attendu, une demande en hausse pour le transport passager et le fret aérien ayant compensé l‘impact négatif du nuage de cendres d‘avril.

Iberia, qui prévoit de fusionner avec British Airways BAY.L d‘ici la fin de l‘année, a déclaré qu‘il avait perdu 72 millions d‘euros au premier semestre, contre un consensus à 88 millions d‘euros.

“Mise à part la reprise attendue dans le trafic aérien, ce qui a vraiment soutenu ces résultats positifs a été l‘amélioration significative des rendements”, a commenté Elena Fernandez, analyste chez le courtier espagnol Ahorro Corporacion.

Les rendements d‘Iberia , c‘est à dire le chiffre d‘affaires généré par passager sur chaque mile parcouru, a cru de 7,8% au premier semestre.

Iberia estime à environ 20 millions d‘euros les pertes générées par l‘interruption du trafic aérien causé par le nuage de cendres d‘avril. Mais les analystes estiment que l‘impact réel n‘est pas forcément si néfaste.

“Ils ont pu aussi vendre des billets plus chers pendant cette période”, a expliqué Elena Fernandez.

Sur le seul deuxième trimestre, Iberia a dégagé un bénéfice net, mettant ainsi fin à six trimestres consécutifs de pertes.

British Airways, Air France (AIRF.PA) et Lufthansa (LHAG.DE) ont dit s‘attendre à revenir à l’équilibre au niveau opérationnel en 2010.

Le titre Iberia, qui a pris 35% depuis le début de l‘année dans l‘espoir d‘une fusion réussie avec BA, était en baisse de 0,82% ) 2,550 euros alors que l‘indice de la Bourse espagnole .IBEX perdait 0,27%.

Le chiffre d‘affaires de la société a cru de 2,8% à 2,23 milliards d‘euros sur les six premiers mois de l‘année, soutenu par une repirse de la demande pour les classes affaires et le fret aérien, tandis que les pertes nettes se sont réduites à 21 millions d‘euros, la compagnie continuant à appliquer des contrôles des coûts stricts.

La prévision des analystes interrogés par Reuters donnait un chiffre d‘affaires de 2,196 milliards d‘euros et une perte nette de 41 millions.

Vincent Chauvet pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below