5 août 2010 / 07:04 / dans 7 ans

LEAD 2 Unilever se montre prudent pour le S2, le titre baisse

* Croissance organique du CA de 3,6% (consensus +3,9%)

* Unilever prévoit toujours une croissance économique faible

* Le titre perd 3,7% à la mi-journée

par David Jones

LONDRES, 5 août (Reuters) - Unilever (ULVR.L) a fait état jeudi d‘un chiffre d‘affaires du deuxième trimestre inférieur aux attentes, tout en disant que le second semestre serait caractérisé par une intensification de la concurrence et un renchérissement du coût des matières premières.

Ces propos du numéro trois mondial de l‘agroalimentaire font écho à ceux exprimés mardi par Procter & Gamble (PG.N), qui avait prévenu que ses résultats annuels seraient inférieurs aux attentes en raison d‘importantes dépenses consacrées à la promotion de nouveaux produits. (voir [ID:nLDE6721C9])

A 10h00 GMT, l‘actionUnilever perdait 3,7% à 17,63 livres sterling alors que l‘indice regroupant les valeurs européennes du secteur .SX3P cédait 1,19%.

Paul Polman, directeur général du groupe anglo-néerlandais, a noté que la croissance soutenue enregistrée dans les marchés émergents avait compensé les performances mitigées en Europe et en Amérique du Nord.

“La compétition avec nos concurrents sera toujours aussi intense (au second semestre) et notre marge de manoeuvre pour augmenter les prix sera de ce fait limitée malgré la hausse du coût des matières premières”, a-t-il ajouté.

Malgré le constat d‘une croissance économique modérée, Paul Polman a réaffirmé les objectifs annuels d‘Unilever d‘une croissance rentable du volume des ventes et d‘une augmentation de la marge opérationnelle.

Pour un graphique comparant les résultats des principaux groupes agroalimentaires:

here

RÉSULTATS INFÉRIEURS AUX ATTENTES

Unilever, propriétaire de marques telles que Ben & Jerry‘s, Knorr ou encore Dove, a annoncé une hausse de 3,6% de son chiffre d‘affaires organique au deuxième trimestre, alors que 12 analystes interrogés par Reuters avaient prévu une progression de 3,9%.

Le groupe a dégagé un bénéfice par action courant de 0,36 euro sur la période, soit une progression de 38%, alors que les analystes attendaient 0,37 euro.

La marge opérationnelle a augmenté de 0,1 point, à 14,7%, la guerre des prix empêchant toute franche amélioration de la rentabilité.

“Unilever s‘est montré prudent dans ses perspectives au vu d‘un environnement difficile en matière de consommation et d‘une concurrence accrue. Le ton du communiqué est très mesuré”, a souligné Sara Welford, analyste chez Citigroup.

L‘action Unilever a sous-performé l‘indice britannique FTSE 100 .FTSE de 7% depuis le début de l‘année et l‘indice sectoriel de 10% en raison d‘inquiétudes concernant les performances du second semestre.

La valeur se traite à un niveau représentant 14 fois les bénéfices estimés pour 2010, se retrouvant ainsi sous-valorisée par rapport à Danone (DANO.PA) (16,3) et à Nestlé NESN.VX (15,9).

Nestlé diffusera ses résultats semestriels le 11 août.

Voir aussi:

* Les résultats semestriels de Danone [ID:nLDE66P1R5]

* Graphique interactif comparant Danone, Unilever et Nestlé:

here

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below