21 juillet 2010 / 13:15 / il y a 7 ans

LEAD 2 Morgan Stanley bat le consensus au T2, le titre s'envole

* BPA ajusté de 80 cents au T2 contre 46 cents attendu

* L‘action bondit de plus de 8%

(actualisé avec réaction d‘analyste et précision)

par Steve Eder

NEW YORK, 21 juillet (Reuters) - Morgan Stanley (MS.N) a publié mercredi un bénéfice supérieur aux attentes au deuxième trimestre, l’élargissement de ses équipes de traders ayant aidé la banque à conquérir de nouveaux marchés.

Vers 15h00 GMT, l‘action de l’établissement américain bondissait de 8,64%.

Au lendemain de la baisse des résultats trimestriels annoncée par Goldman Sachs (GS.N) en raison notamment de la faiblesse de ses activités dans le trading et la banque d‘investissement, Morgan Stanley a fait état d‘un bénéfice ajusté de 1,4 milliard de dollars (1 milliard d‘euros), soit 80 cents par action.

L‘an dernier, la banque avait dégagé une perte de 138 millions de dollars, soit 1,36 dollar par action.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice à 46 cents par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

“Morgan Stanley est très impressionnante, en particulier à la lumière de ce qui est arrivé à Goldman Sachs durant la même période”, souligne Gary Townsend P-DG de Hill-Townsend Capital.

La rentabilité des capitaux propres des opérations continues de Morgan Stanley a ainsi atteint 12,2%, contre une rentabilité ajustée de 9,5% pour Goldman Sachs sur la période. (voir [ID:nLDE66J1GI])

PARIS GAGNANTS

Pourtant, Morgan Stanley a pris les mêmes risques que sa concurrente. Le niveau de la perte potentielle maximale sur une seule journée pour 95% des séances de transactions du trimestre (“value at risk”) de ses activités de trading s‘est ainsi élevé à 139 millions de dollars sur la période, contre 136 millions pour Goldman.

Tandis que Goldman a fait état de difficultés dans ses activités de marché, notamment en matière d‘obligations d‘entreprises, d‘emprunts d‘Etat, de devises et de produits dérivés, Morgan Stanley a, à l‘inverse, gagné des clients dans ces mêmes domaines.

Le recrutement de centaines de traders par Morgan Stanley s‘est donc révélé payant au deuxième trimestre.

Son directeur financier, Ruth Porat, a déclaré que la division mondiale des titres institutionnels “a bien résisté” durant un trimestre difficile et volatil, avec une hausse de 52% de ses recettes par rapport à l‘an dernier pour atteindre 4,5 milliards de dollars.

“C’était un marché difficile”, a-t-elle dit dans un entretien. “C‘est aussi le genre d‘environnement où vos clients veulent que vous soyez.”

“John Mack (le président) et James Gorman (le directeur général) commencent à agir de concert,” estime Mike Holland, fondateur de Holland & Co.

Morgan Stanley a également montré des signes soulignant la réussite de son pari sur la gestion de fortune. Le produit net bancaire de son pôle de gestion de fortune a en effet augmenté de 60% par rapport à l‘an dernier, pour atteindre trois milliards de dollars.

Catherine Monin et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below