19 juillet 2010 / 05:44 / dans 7 ans

LEAD 2 Philips - Baisse du titre malgré des prévisions relevées

* Bénéfice net de E262 mlns au T2 contre 241 mlns attendus

* C.A. 6,2 milliards d‘euros (E6,175 mds attendus)

* Espère dépasser son objectif de marge d‘EBITA ajusté en 2010

* Forte baisse du titre

par Harro ten Wolde

AMSTERDAM, 19 juillet (Reuters) - Philips (PHG.AS) a publié des résultats meilleurs qu‘attendu pour le sixième trimestre consécutif et a relevé son objectif de marge, mais n‘est pas pour autant parvenu à convaincre le marché qui espérait mieux.

Vers 9h15 GMT, le titre du groupe néerlandais d’électronique reculait de 2,91%, à 24,175 euros, après avoir plongé de 4,3% dans les premiers échanges pour constituer alors la plus forte baisse de la Bourse d‘Amsterdam .AEX.

Victor Bareno, analyste chez SNS Securities, a estimé que les résultats publiés ne reflétaient pas “la hausse considérable que Philips avait signalée lors des précédents trimestres”.

Le groupe a enregistré un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) de 527 millions d‘euros au deuxième trimestre, contre 118 millions d‘euros l‘an dernier et 486 millions d‘euros attendus.

Son chiffre d‘affaires est ressorti à 6,2 milliards d‘euros et son bénéfice net à 262 millions d‘euros, supérieur aux 241 millions d‘euros attendus.

Les analystes avaient averti avant la publication de Philips que les attentes des investisseurs pourraient être trop grandes.

“L‘ampleur du dépassement (des prévisions des analystes) par rapport à celui des cinq précédents trimestres est quelque peu moins fort”, souligne Jan Hein de Vroe, analyste chez ING.

Onze des 13 analystes interrogés par Thomson Reuters StarMine SmartEstimates ont abaissé en moyenne de 22,6% leurs anticipations de bénéfice net au cours des 30 derniers jours, alors que le titre a gagné pratiquement 7%.

Le groupe néerlandais d’électronique grand public se dit convaincu de pouvoir dépasser son objectif d‘une marge sur EBITA de 10% cette année avant éléments exceptionnels, alors qu‘il pensait auparavant simplement atteindre cet objectif.

Le numéro un européen de l’électronique grand public a fortement réduit ses coûts pendant la crise ainsi qu‘au début de la reprise économique, ce qui l‘a aidé à dégager des profits même en période difficile.

Philips a dit espérer dépasser son objectif d’économies sur ses coûts structurels en 2010 de 700 millions d‘euros.

Danielle Rouquié et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below