3 juin 2010 / 11:03 / dans 8 ans

LEAD 1 Ahold-Les consommateurs restent prudents, titre en baisse

* Bénéfice d‘exploitation de E409 mlns au T1 vs E404 mlns attendus

* Hausse de 2,8% des ventes à périmètres comparables aux Pays-Bas et baisse de 0,1% aux Etats-Unis

* Le titre baisse, à contre-courant du secteur

par Mark Potter

AMSTERDAM, 3 juin (Reuters) - Les consommateurs restent prudents malgré les signes d‘une reprise économique plus importante a déclaré jeudi Ahold AHLN.AS, éclipsant ainsi la hausse de 3% de son bénéfice trimestriel et des résultats globalement supérieurs à ceux de ses principaux concurrents.

Le groupe néerlandais de grande distribution, numéro un aux Pays-Bas avec l‘enseigne Albert Heijn mais qui réalise environ 60% de ses ventes aux Etats-Unis, n‘a par ailleurs donné aucun indice sur la façon dont il comptait dépenser les deux milliards d‘euros de trésorerie destinés à des acquisitions.

Vers 10h55 GMT, le titre reculait de 1,09%, à 10,44 euros, alors que l‘indice du secteur européen de la distribution .SXRP gagnait 1,2%.

Matthew Taylor, analyste chez UBS, a notamment été déçu par la performance du groupe aux Etats-Unis, où les ventes à périmètres comparables hors pétrole ont baissé de 0,1% alors que le marché attendait en moyenne une hausse de 0,4%.

Cette contre-performance a toutefois été largement compensée par l‘augmentation de 2,8% des ventes à périmètres comparables aux Pays-Bas, pour lesquelles les analystes n‘espéraient qu‘une hausse de 1,3%, ainsi que par les économies de coûts qui ont permis de maintenir la marge d‘exploitation courante à 4,9%.

BAISSE DES PRIX ALIMENTAIRES

Le groupe affiche pour le premier trimestre de son exercice fiscal un bénéfice d‘exploitation en hausse de 3,3%, à 409 millions d‘euros.

Huit analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un résultat de 404 millions.

Ahold, qui gère plus de 3.500 magasins dans 11 pays, a souligné qu‘il avait renforcé ses positions sur tous ses marchés, grâce à la priorité donné aux prix bas et aux activités promotionnelles.

Les distributeurs européens et américains ont souffert de la baisse des prix alimentaires et la réticence des consommateurs à augmenter leurs dépenses malgré les signes de reprise économique.

Les grossistes américains Safeway SWY.N, Supervalu (SVU.N) et Kroger (KR.N) ont tous noté récemment des signes de pression sur leurs bénéfices, alors que le belge Delhaize DELB.BR, également très présent aux Etats-Unis, a vu ses ventes à périmètres comparables reculer de 1,8% outre-Atlantique. (voir [ID:nLDE6440FJ])

“Nous n‘avons bien sûr vu aucun signe de hausse de l‘activité commerciale sur le trimestre”, a déclaré le directeur général, John Rishton.

“Cela signifie que nous avons noté un niveau constant et élevé de l‘activité promotionnelle”, a-t-il dit.

Il a également indiqué que les prix alimentaires avaient continué de baisser au premier trimestre, une tendance qui s‘est toutefois atténuée aux Etats-Unis un peu plus qu‘en Europe.

Les prix alimentaires devraient toutefois repartir à la hausse, sans doute au second semestre, a estimé John Rishton.

Le chiffre d‘affaires net a progressé de 1% à 8,74 milliards d‘euros, l‘intégration de l‘américain Ukrop, racheté récemment, ayant compensé l‘impact de la baisse des prix alimentaires et de la faiblesse de la demande.

Le directeur général d‘Ahold a dit viser davantage d‘acquisitions sur ses marchés existants et voisins et qu‘il envisageait d‘ouvrir quelques nouveaux magasins en Belgique.

Marc Angrand et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below