12 mai 2010 / 15:00 / il y a 8 ans

SYNTHESE Les sidérurgistes allemands très prudents

* ThyssenKrupp dégage un bénéfice supérieur aux attentes

* Salzgitter reste déficitaire

* La hausse des cours du brut pose question

par Marilyn Gerlach

FRANCFORT, 12 mai (Reuters) - Les sidérurgistes allemands ThyssenKrupp (TKAG.DE) et Salzgitter (SZGG.DE) ont prévenu mercredi que la hausse des cours des matières premières mettait en péril la reprise économique, après avoir publié des résultats contrastés au titre du trimestre écoulé.

ThyssenKrupp, numéro un allemand du secteur, a déclaré que l’évolution des marchés d‘approvisionnement faisait courir un risque pour l’économie, soulignant que les cours du minerai de fer et ceux du coke devraient fortement augmenter cette année.

Ces hausses pourraient se traduire par un accroissement des besoins de financement à chaque étape de la production, menaçant la capacité des banques à apporter des liquidités à l’économie réelle.

Ces éléments n‘ont pas empêché le groupe de confirmer ses prévisions pour l‘exercice annuel qui s‘achèvera en septembre, des réductions de coûts lui ayant permis de battre le consensus pour le trimestre à mars.

Son concurrent Salzgitter, plus exposé aux évolutions de la construction dans l‘industrie, a réduit sa perte imposable à la même période tout en ratant largement le consensus des analystes et en abaissant ses perspectives en raison de la hausse des cours des matières premières.

En dépit de la reprise du marché mondial de la sidérurgie, les variations des cours l‘empêchent d’établir des prévisions fiables, a expliqué le groupe.

ThyssenKrupp a fait état d‘un bénéfice à 191 millions d‘euros au deuxième trimestre alors que les analystes tablaient en moyenne sur 151 millions d‘euros.

Salzgitter a lui publié une perte imposable de 17,1 millions d‘euros alors contre une perte de 98,3 millions d‘euros à la même période l‘année dernière.

Dirk Schlamp, analyste de DZ Bank, estime que si les résultats de ThyssenKrupp sont meilleurs que ceux de Salzgitter, c‘est avant tout parce que ses activités sont diversifiées.

“ThyssenKripp n‘est pas qu‘un sidérurgiste. Ils ont d‘autres unités industrielles qui ont réalisé de bons bénéfices”, explique-t-il.

“Salzgitter a une filiale qui n‘est pas spécialisée dans l‘acier, mais dans l‘ensemble c‘est un sidérurgiste, et ses activités liées à l‘acier ont porté des charges de restructuration et une provision pour perte dans des projets de gazoducs.”

“Les nouvelles prévisions de Salzgitter peuvent être analysées par les marchés comme un avertissement sur résultat.”

Vers 14h30 GMT, ThyssenKrupp avançait de 1,2% à 24,08 euros alors que Salzgitter reculait de 0,11% à 56,79 euros.

Fin avril, le numéro un mondial du secteur ArcelorMittal ISPA.AS avait déçu les marchés en publiant un Ebitda inférieur aux attentes. [ID:nLDE63S06D]

Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below