12 mai 2010 / 07:43 / dans 8 ans

LEAD 2 Nissan prévoit un profit 2010-11 inférieur aux attentes

* REX 2010-2011 attendu à Y350 mds, inférieur au consensus

* Renforcement du groupe sur les marchés émergents

* Développement des véhicules “verts”

* L‘action Renault en baisse

par Chang-Ran Kim

YOKOHAMA, Japon, 12 mai (Reuters) - Nissan (7201.T) a émis mercredi une prévision de bénéfice annuel inférieure aux attentes, l‘offensive du constructeur japonais sur les marchés émergents et le lancement de la nouvelle Micra ne devant apporter qu‘un modeste coup de pouce aux résultats.

L‘année dernière, les ventes du groupe ont bondi de 45% en Chine, devenu le premier marché automobile mondial. Cette année, Nissan produira également en Inde pour la première fois, en commençant par la version cinq portes de sa célèbre compacte Micra.

Détenu à 43% par le français Renault SA (RENA.PA), Nissan a annoncé prévoir une hausse de 12% de son bénéfice d‘exploitation cette année à 350 milliards de yens (2,9 milliards d‘euros) pour l‘exercice 2011, contre 311,6 milliards de yens l‘année dernière.

Cette prévision est inférieure aux 411 milliards de yens attendus en moyenne par les analystes recensés dans le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Tandis que Toyota (7203.T) et Honda (7267.T) ont bénéficié de leur avance sur les modèles hybrides à plus faible consommation sur les marchés matures, Nissan a observé une forte croissance en Chine et en Europe, où les consommateurs privilégient toujours les véhicules bon marché, équipés de moteurs traditionnels.

Mais l‘absence de véhicule hybride dans l‘offre Nissan et le renforcement de la concurrence devraient commencer à se faire sentir sur les résultats du groupe, nuance Koichi Ogawa, gérant de portefeuille chez Daiwa SB Investments. Koichi Ogawa, qui juge les perspectives du groupe insatisfaisantes, explique: “Par rapport à avant, Nissan s‘en est bien sorti. Notamment parce qu‘il s‘est montré performant en Chine et sur les marchés émergents, en particulier ces dernières années.”

“Il s‘en est bien tiré jusqu‘ici, compte tenu du fait qu‘il ne propose aucun véhicule hybride, mais la concurrence devrait s‘accroître désormais, or sa voiture électrique ne devrait pas être prête avant quelque temps”, ajoute-il.

Emboîtant le pas à Toyota et Honda, Nissan cherche à son tour à mettre l‘accent sur les technologies “vertes” en devenant le premier constructeur à vendre massivement des véhicules électriques avec son partenaire Renault à partir de 2012.

Le PDG du groupe, Carlos Ghosn, est l‘un des plus fervents défenseurs du véhicule électrique et prévoit qu‘une voiture sur 10 vendue dans le monde sera “zéro émission” d‘ici 2020.

PRUDENCE JAPONAISE

Nissan anticipe aussi un triplement de son bénéfice net à 150 milliards de yens et une hausse de 8% de ses ventes en volume à 3,8 millions de véhicules. “Nous savons que le pire de la crise est derrière nous et notre plan d‘action vise à émerger complètement de la crise pendant l‘exercice en cours et d‘engager un nouveau plan pour le moyen terme sur l‘exercice 2011”, a indiqué Carlos Ghosn mercredi lors d‘une conférence de presse.

Le constructeur s‘attend à écouler 3,8 millions de véhicules cette année, contre 3,515 millions en 2009-2010, dont 945.000 aux Etats-Unis, 600.000 au Japon et 510.000 en Europe.

Les prévisions de bénéfice des constructeurs japonais sont généralement prudentes, en particulier en début d‘année.

Mardi, Toyota annonçait un objectif de hausse de 80% de son bénéfice d‘exploitation pour 2010-2011 à 280 milliards de yens, ce qui représente toujours à peine la moitié des anticipations des analystes [ID:nLDE64A0CQ]. Le mois dernier, Honda anticipait quant à lui un bénéfice d‘exploitation en hausse de 10% à 400 milliards de yens, soit inférieur de 20% au consensus. [ID:nLDE63R0CA]

Le bénéfice d‘exploitation de Nissan, troisième constructeur japonais, s‘est élevé pour le dernier trimestre de l‘exercice clos fin mars à 82,7 milliards de yens, conforme là au consensus, contre une perte de 230,4 milliards de yens l‘année précédente imputable à la crise qui a frappé de plein fouet l‘ensemble du secteur automobile.

Le groupe a accusé une perte nette de 11,6 milliards de yens au quatrième trimestre, contre une perte de 276,9 milliards de yens l‘année précédente.

Avant la publication des résultats, l‘action Nissan a clôturé en hausse de 1,1% à 745 yens. Depuis le début de l‘année, le titre a perdu près de 7%, soit deux fois plus que l‘indice japonais des valeurs du transport .ITEQP.T.

Graphique des résultats : link.reuters.com/nyd73k Graphique des ventes par région: link.reuters.com/mad73k

Chang-Ran Kim, Elaine Lies, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié et Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below