29 avril 2010 / 10:26 / il y a 8 ans

LEAD 2 Alliance en vue sur le marché européen des poids lourds

* MAN, Scania et VW vont intensifier leurs discussions

* MAN publie un Rex de E128 mlns au T1 vs E138 mlns attendus

* La reprise du marché européen des poids lourds devrait être faible en 2010

* MAN gagne 5%, Scania 5,5% et VW 4,2%

(actualisé avec le président du directoire de MAN)

par Christiaan Hetzner

FRANCFORT, 29 avril (Reuters) - MAN (MANG.DE) a fait savoir jeudi qu‘il comptait renforcer sa coopération avec Scania SCVb.ST et Volkswagen (VOWG_p.DE) pour la construction de camions afin d’être plus compétitif face aux leaders du secteur Daimler (DAIGn.DE) et Volvo (VOLVb.ST).

Le président du directoire du groupe industriel allemand Georg Pachta-Reyhofen a amorcé un changement de stratégie sur la question des alliances, cédant apparemment à la volonté du président du conseil de surveillance de MAN et de Volkswagen Ferdinand Piech.

“A l‘assemblée générale annuelle, j‘ai déclaré qu‘il n‘y avait pas de projets concrets en préparation. Aujourd‘hui, je formulerai cela différemment”, a-t-il dit aux journalistes lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe.

Il a précisé que MAN menait des discussions intensives avec les deux autres entreprises afin d‘identifier des économies potentielles produit par produit, ajoutant espérer que ces négociations pourraient permettre de déboucher sur une coopération concrète entre les trois entités.

Ferdinand Piech a infligé un camouflet à Georg Pachta-Reyhofen en déclarant lors de l‘assemblée des actionnaires qu‘il ne laisserait pas le différend entre MAN et Scania perdurer.

Les relations entre les deux constructeurs de camions sont glaciales depuis l‘offre hostile lancée par l‘ancien président du directoire Hakan Samuelsson sur Scania qui a échoué au final.

Le président du directoire de Scania Leif Ostling a déclaré mercredi que MAN participait désormais aux groupes de travail mis en place par Scania et Volkswagen il y a deux ans pour améliorer leur coopération.

Volkswagen détient près de 30% des droits de vote de MAN et près de 71% de ceux de Scania.

En fin d‘après-midi, le titre MAN avançait de 5,0% à 70,13 euros. L‘action préférentielle de VW prenait 4,2% à 71,52 euros après la publication de ses résultats définitifs du premier trimestre qui traduisent le regain de santé de sa marque VW. Scania prenait 5,5% à 126,60 couronnes suédoises.

BOOM AU BRÉSIL

MAN est resté vague sur ses perspectives pour 2010 après avoir fait état jeudi de résultats trimestriels légèrement inférieurs aux attentes, les bonnes performances au Brésil n‘ayant pas totalement compensé de lourdes pertes en Europe.

Le bénéfice d‘exploitation d‘un des principaux constructeurs de poids lourds au niveau mondial a augmenté de 28% sur la période à 128 millions d‘euros, là où 18 analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 138 millions.

Ajusté des effets liés à la consolidation, le bénéfice à périmètre comparable est toutefois divisé par près de deux.

“Après les résultats vraiment bons de ses concurrents, les chiffres d‘aujourdhui de MAN sont un peu décevants selon nous”, juge Michael Punzet, analyste chez DZ Bank.

De fait, la branche poids lourds de Daimler, numéro un du secteur, a pratiquement triplé son bénéfice d‘exploitation, alors que le numéro deux mondial Volvo a surpris le marché grâce à ses réductions de coûts. (Voir [ID:nLDE63I2EQ] et [ID:nLDE63M08P])

MAN a précisé que ses perspectives en Amérique latine restaient positives pour cette année et à dit s‘attendre à une “amélioration notable” de son activité européenne de véhicules commerciaux MAN Nutzfahrzeuge.

Cette dernière pourrait d‘ailleurs renouer avec les bénéfices dès le deuxième trimestre, selon le groupe, après sa perte d‘exploitation de 57 millions d‘euros enregistrés sur les trois premiers mois de l‘année.

“Les premiers signes d‘une reprise du marché des véhicules commerciaux en Europe devraient rester très modestes en 2010”, souligne MAN dans un communiqué.

L‘activité brésilienne du groupe munichois a de son côté dégagé un bénéfice de 70 millions d‘euros.

Le Brésil est devenu un marché important pour les constructeurs de poids lourds. Daimler Trucks a ainsi emprunté près de 460 millions d‘euros le mois dernier pour développer ses capacités de production d‘environ 15% dans le pays, alors que le Brésil constitue déjà le principal marché de Scania.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below