22 avril 2010 / 06:35 / il y a 8 ans

LEAD 3 Publicis un peu plus optimiste pour 2010 après un bon T1

* Croissance organique de 3,1% au T1, revenu E1.162 mlns

* L‘Amérique du Nord a tiré la croissance au T1

* Croissance organique du T2 attendue en ligne avec le T1

* Objectif de stabilisation de la marge confirmé pour 2010

* Nouveau plan de développement en Chine

(Actualisé avec conférence analystes, cours de Bourse)

par Cyril Altmeyer

PARIS, 22 avril (Reuters) - Publicis (PUBP.PA) a créé la surprise jeudi en annonçant une croissance organique de 3,1% de son revenu au premier trimestre, deux fois plus forte que celle d‘Havas EURC.PA, à la faveur d‘un net redémarrage en Amérique du Nord. Le troisième groupe publicitaire mondial s‘est également dit confiant dans sa capacité à surperformer en 2010 un marché publicitaire mondial désormais attendu en hausse de 2,2% par ZenithOptimedia contre 0,9% auparavant. (Voir [ID:nLDE6361T1])

L‘action s‘adjugeait 1,76% à 34,04 euros vers 13h00, surperformant l‘indice paneuropéen des médias .SXMP (+0,08%).

“La croissance organique dépasse même les estimations les plus élevées - la plupart tablaient en moyenne sur un pour cent”, souligne UBS dans une note. “On ne sait toutefois pas dans quelle mesure l‘amélioration du revenu se répercutera sur les bénéfices, étant donné le probable réinvestissement dans les activités du groupe et l‘inflation des coûts salariaux”.

Le président du directoire de Publicis, Maurice Lévy, a d‘ailleurs confirmé à des journalistes viser pour cette année une stabilisation de sa marge opérationnelle à son niveau de 15% de 2009, en intégrant un impact de 50 à 70 points de base liée aux coûts d‘acquisition de l‘agence de publicité sur internet Razorfish à Microsoft (MSFT.O) en octobre 2009.

Maurice Lévy a expliqué que Publicis préférait recruter et garder des talents en période de reprise, tout en réaffirmant viser une nette remontée de la marge à partir de 2011.

Le redressement de la croissance organique dès les trois premiers mois de 2010, après un recul de 5,4% au quatrième trimestre 2009, montre que la reprise du marché publicitaire s‘est accélérée, a-t-il observé.

Le revenu de 1.162 millions d‘euros, supérieur aux attentes des analystes, tient à la croissance organique de 4,8% affichée par l‘Amérique du Nord, qui représente la moitié du total, et aux rythmes de l‘ordre de 7 à 10% dans les autres régions à l‘exception de l‘Europe, toujours en recul.

LA FRANCE LOCOMOTIVE D‘UNE EUROPE EN BERNE

Le Vieux continent, en baisse de 1,5%, a cependant rarement connu des situations aussi contrastées d‘un pays à l‘autre, a noté Maurice Lévy. La France, où Publicis a intégré le budget Carrefour (CARR.PA) l’été dernier, affiche une croissance de 8,4%, le Royaume-Uni et l‘Espagne reviennent dans le vert, mais l‘Europe du Nord, y compris l‘Allemagne, continuent de régresser.

Publicis, qui affiche un gain de budgets nets de 1,2 milliard de dollars sur le premier trimestre, devrait enregistrer une croissance organique “en ligne” au deuxième trimestre comparé au premier, peut-être même un peu meilleure, a précisé Maurice Lévy.

Il s‘est toutefois montré encore prudent pour la seconde partie de l‘année, en raison de “quelques nuages” tels que les problèmes de dette de certains pays européens.

L‘optimisme mesuré du patron de Publicis fait écho à celui de l‘américain Omnicom (OMC.N), numéro deux mondial, dont la croissance organique de 2,1% a elle aussi dépassé les anticipations, et d‘Havas (numéro six), qui a précisé que ses principaux indicateurs de performance trimestriels étaient conformes à ses attentes. [ID:nLDE63J1ZP] [ID:nLDE63I01U]

Publicis compte sur son exposition aux marchés émergents et au numérique, où il veut réaliser d‘ici trois à quatre ans 60% de son revenu, contre près de la moitié actuellement.

Le directeur financier Jean-Michel Etienne a dit aux analystes que Publicis regardait “beaucoup de dossiers” dans son programme d‘acquisitions sur ces deux segments.

“Si nous ne parvenons pas à réaliser ce programme cette année pour différentes raisons (...), nous envisagerons des rachats d‘actions au cours du second semestre”, a-t-il dit.

Les activités numériques ont affiché une croissance de 15% au premier trimestre, mais Razorfish, encore en cours d‘intégration, enregistre un rythme de 8,6%.

Maurice Lévy a également fait état d‘un nouveau plan de développement en Chine, où il veut passer à la “vitesse supérieure”, en accédant à des clients locaux, à la faveur de l‘exposition universelle de Shanghaï qui démarre le 1er mai.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below