20 avril 2010 / 11:57 / il y a 8 ans

Volcan-Les voyagistes français veulent une aide, Bercy temporise

PARIS, 20 avril (Reuters) - Les voyagistes français, touchés par l‘interruption du trafic aérien en Europe depuis jeudi, espèrent décrocher des aides publiques à l‘occasion d‘une réunion au ministère de l‘Economie mardi après-midi. Hervé Novelli, secrétaire d‘Etat au Commerce et au Tourisme, entend cependant insister dans un premier temps sur l’évaluation des coûts pour le secteur aérien de la paralysie dans le ciel européen, où les vols reprennent progressivement.

Il rencontrera à 16h00 (14h00 GMT) des représentants des compagnies aériennes, des tour-opérateurs et des distributeurs de voyages.

“Nous allons mettre au point (mardi) après-midi une méthodologie d’évaluation et ensuite nous verrons comment combler ou faire en sorte d‘accompagner ces difficultés économiques”, a dit le ministre sur LCI.

Les aides pourraient prendre la forme de soutiens en trésorerie et d‘accompagnement de crédit, a-t-il précisé, mais ce n‘est pas encore à l‘ordre du jour.

“Tous ces outils sont sur la table, nous les utiliserons s‘il le faut”, a-t-il dit. “Mais ce qui est très important à l‘heure où nous parlons, c‘est l’évaluation et surtout mettre au point une méthodologie pour identifier les coûts directs et indirects”.

Les aides espérées par les voyagistes et compagnies aériennes les plus fragiles pourraient donc attendre plusieurs semaines.

LA COMMISSION EUROPÉENNE SURVEILLE

Selon le président de l‘Association française des tour-opérateurs, René-Marc Chikli, “ces aides sont absolument indispensables”.

“On va demander des aides pour nous faire passer le cap en matière de trésorerie et on va demander qu‘on nous rembourse tous les coûts générés par cette crise”, a-t-il dit lundi, sans préciser qui devrait supporter ces coûts.

Les tour-opérateurs ont encore du mal à évaluer leurs pertes, entre les frais engagés pour venir en aide aux clients et les réservations qui ne viennent pas, en période de vacances scolaires. Le secteur est d‘autant plus pénalisé qu‘environ un quart des réservations sont faites au dernier moment.

“Non seulement il n‘y a aucune vente pour la semaine prochaine mais il n‘y a pratiquement personne pour s‘inscrire pour les vacances d’été”, a déploré le secrétaire général du Syndicat national des agences de voyages, Jean-Marc Rozé.

Club Méditerranée CMIP.PA estime à environ cinq millions d‘euros l‘impact financier des perturbations.

L‘aide aux compagnies aériennes se fera sous la surveillance de la Commission européenne et concernera plutôt les compagnies de taille moyenne.

“Après 18 mois vraiment très très durs, de nombreuses compagnies sont à bout”, a dit lundi David Henderson, de l‘Association européenne des compagnies aériennes (AEA). “Une suspension de leur activité de cinq à dix jours ne sera pas supportable pour elles.”

Air France-KLM (AIRF.PA), qui estime avoir perdu 35 millions d‘euros par jour, n‘a pas fait appel à l‘Etat dans ses communications et dispose d‘une trésorerie suffisante pour traverser cette épreuve.

Le commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia, s‘est dit prêt lundi à revoir ses lignes directrices en matière d‘aides d‘Etat à condition qu‘elles ne soient pas discriminatoires.

Il faudra avant toute chose que les compagnies quantifient leurs pertes et que les Etats membres se déclarent prêts à leur venir en aide, a-t-il dit.

Service France, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below