12 avril 2010 / 22:00 / dans 8 ans

LEAD 1 Alcoa a réduit sa perte au T1 et égale le consensus

* Perte nette de 20 cents/action au T1

* BPA hors exceptionnels de 10 cents

* L‘action monte en après-Bourse

NEW YORK, 12 avril (Reuters) - Alcoa (AA.N) a réduit sa perte au premier trimestre grâce à une croissance du chiffre d‘affaires tiré de métaux dont les prix ont monté.

Son résultat hors exceptionnels égale le consensus et l‘action a finalement monté après la clôture après avoir reculé dans un premier temps.

L‘aluminier a du inscrire de lourdes charges pour la fermeture de deux fonderies et en raison de la réforme de la santé mais il a dit que ses marchés s‘amélioraient peu à peu.

Brian Hicks (US Global Investors) observe qu‘il y a encore des charges de restructuration.

“On dirait que c‘est un exercice habituel chez Alcoa, avec des charges de restructuration et des charges exceptionnelles. Ca rend le trimestre un peu brouillon. Le bon point peut-être c‘est qu‘il a réussi à maîtriser ses coûts durant le trimestre”, constate l‘analyste.

La perte nette annoncée lundi est de 201 millions de dollars, soit 20 cents par action, contre une perte de 497 millions (61 cents) un an auparavant.

La perte tirée des opérations poursuivies représente 19 cents par action, tandis que le chiffre d‘affaires a augmenté à 4,89 milliards de dollars contre 4,15 milliards.

Les charges spéciales totalisent 295 millions de dollars, soit 29 cents par action.

Hors éléments exceptionnels, Alcoa fait état d‘un bénéfice par action de 10 cents, soit exactement le consensus de Thomson Reuters I/B/E/S. Ce consensus donnait également un C.A. de 5,238 milliards de dollars.

L‘action Alcoa progressait de deux cents à 14,59 dollars après la clôture de Wall Street. Elle avait terminé en hausse de 18 cents à 14,57 dollars.

Alcoa précise que les résultats tirés des opérations poursuivies ont augmenté de 72 millions de dollars par rapport au quatrième trimestre 2009, grâce à une hausse des prix de l‘alumine et de l‘aluminium et à des gains de productivité.

Ces effets bénéfiques ont été partiellement contrariés par des effets comptables sur les stocks, une baisse des volumes et une hausse des coûts de l’énergie.

Steve James, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below