25 mars 2010 / 15:46 / dans 8 ans

LEAD 2 France Télécom s'engage pour enrayer la vague de suicides

* Les budgets 2010 tiennent déjà compte de ces engagements sociaux

* Un critère de performance sociale introduit dans la rémunération variable des dirigeants

* Quatre accords encore en négociation avec les syndicats

(actualisé avec détails sur les engagements du groupe)

par Marie Mawad

ISSY-LES-MOULINEAUX, Hauts-de-Seine, 25 mars (Reuters) - France Télécom FTE.PA a dévoilé jeudi huit priorités, dans la gestion du personnel et la mesure de la performance des salariés notamment, pour répondre à la vague de suicides de salariés qui a touché l‘entreprise.

Ces engagements sociaux qu‘il compte prendre en France ont déjà été prévus dans les budgets du groupe en 2010, a précisé l‘opérateur télécoms, qui a refusé de chiffrer les dépenses liées à ces mesures. “Ma responsabilité en tant que dirigeant de ce groupe, c‘est la cohésion sociale”, a déclaré son directeur général, Stéphane Richard, qui a présenté ce programme lors d‘une conférence de presse, aux côtés de la nouvelle responsable des opérations en France, Delphine Ernotte.

“Il y a des mesures qui touchent à l‘organisation et il y a des mesures qui constituent des investissements. (...) Ces ressources ont été prévues dans nos budgets 2010”, a-t-il ajouté.

“FAIRE LE POINT” DEBUT 2011

Parmi ses huit engagements, France Télécom a promis d‘augmenter les recrutements au cours des prochaines années, d‘encourager le dialogue social, d‘améliorer le confort au travail notamment en rénovant 800 sites, et de miser sur la proximité en décentralisant certaines décisions courantes.

Le groupe propose également de nouvelles méthodes d’évaluation de la performance, confirmant son intention d‘intégrer des critères sociaux pour déterminer la part variable de la rémunération de ses dirigeants.

“Ce n‘est pas de la com’, ce n‘est pas un gadget. (...) On va travailler sur la définition de ces critères avec les organisations syndicales”, a assuré Stéphane Richard.

La société compte aussi mettre en place un plan spécifique aux salariés en difficulté, le directeur général ayant estimé à environ 2.000 personnes le nombre d‘employés “en grande fragilité”, dans une interview à BFM Radio jeudi.

Enfin, les effets de ces engagements sociaux seront suivis et mesurés, ajoute le groupe, grâce à un “baromètre social” qui sera mis en place à compter du mois de juin.

“Stéphane Richard s‘engage personnellement à revenir vers l‘ensemble des salariés début 2011 pour faire le point sur les avancées, un an après les Assises de la refondation”, explique la société dans un communiqué.

France Télécom et les organisations syndicales représentatives des salariés du groupe ont signé récemment deux accords, portant sur la mobilité et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et sont encore en cours de négociation pour les quatre accords restants, concernant notamment le stress et les conditions de travail.

édité par Dominique Rodriguez et Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below