23 mars 2010 / 11:50 / il y a 8 ans

LEAD 1 LVMH Montres & Joaillerie veut croître de 10% en 2010

* Montres & Joaillerie devrait croître de 10% cette année

* Progression des ventes de plus de 20% au T1

* Pas de discussions sur des acquisitions à l‘heure actuelle

par Silke Koltrowitz et Astrid Wendlandt

BALE, 23 mars (Reuters) - Les Montres & Joaillerie du numéro un mondial du luxe LVMH (LVMH.PA) devraient connaître une croissance organique des ventes de l‘ordre de 10% cette année après un premier trimestre fort, a déclaré mardi à Reuters le directeur général de la division.

“Au premier trimestre, nous dévoilerons une croissance organique supérieure à 20% pour la division”, a précisé Philippe Pascal lors d‘une interview accordée lors du salon mondial de l‘horlogerie et de la bijouterie Baselworld.

“Il y a un effet de restockage chez les détaillants là-dedans”, a-t-il reconnu, soulignant toutefois que l‘amélioration du sell-out, soit les ventes au client final, devrait aussi être à deux chiffres.

“Pour l‘année complète, nous visons une progression de 10% pour la division”, a précisé Philippe Pascal, faisant état d‘un “optimisme prudent” concernant la reprise.

Le directeur général a également souligné qu‘il privilégiait la croissance organique pour la division Montres & Joaillerie. “Aucune discussion d‘acquisition n‘est en cours actuellement”, a-t-il affirmé, ajoutant que tout dépendait toutefois des opportunités.

COMMANDES EN HAUSSE

Le premier salon horloger de l‘année, qui ferme ses portes jeudi, est “bien meilleur que l‘an dernier, ce qui n‘est pas difficile”, a estimé Philippe Pascal, faisant état de commandes supérieures aux attentes pour les quatres marques horlogères du groupe qui exposent à Bâle.

La division Montres & Joaillerie de LVMH comprend les marques TAG Heuer, Hublot, Dior Montres et Zenith, ainsi que les bijoux Fred, Chaumet et de Beers Diamond Jewellers. Elle a vu ses ventes organiques se replier de 19% à 764 millions d‘euros en 2009, soit environ 4,5% des ventes totales du groupe.

La reprise reste néanmoins fragile, surtout aux Etats-Unis où le retournement de tendance observé pour les exportations horlogères helvétiques en février s‘explique surtout par l‘effet technique du restockage, a souligné le directeur général, saluant toutefois l‘arrivée de “stocks frais” dans les magasins.

En février, le milieu de gamme a connu la progression la plus marquée au niveau des exportations, une évolution favorable à LVMH qui est fort dans cette tranche de prix.

TAG Heuer, Hublot et Zenith avaient fait part de leur optimisme pour 2010 lors d‘entretiens accordés à Reuters au début du salon la semaine dernière. (Plus de détails sur [ID:nLDE62H1V2])

La présidente de Christian Dior Montres, Laurence Nicolas, avait de son côté fait état d‘un début d‘année prometteur après une “bonne résistance” des résultats de la marque en 2009.

Vers 12h50 (11h50 GMT), l‘action LVMH grimpait de 1,14% à 87,807 euros à la Bourse de Paris, dépassant l‘indice européen du secteur .SXQP, qui progressait de 0,34%.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below