16 février 2010 / 13:12 / dans 8 ans

LEAD 2 Kraft Foods - Profit en hausse, Cadbury relutif en 2011

* BPA de 48 cents au T4 (consensus 4 cents)

* C.A. de $11 milliards

* Baisse du titre en Bourse

(rajout d‘un bout de phrase §6)

par Brad Dorfman

BOCA RATON (Floride), 16 février (Reuters) - Kraft Foods KFT.N a fait état mardi d‘un bénéfice trimestriel légèrement inférieur aux attentes de Wall Street, mais a indiqué que la récente acquisition du britannique Cadbury lui permettrait d‘accélérer sa croissance à long terme.

Le groupe d‘alimentation américain, qui a conclu en janvier le rachat du britannique Cadbury pour 19,6 milliards de dollars (14,3 milliards d‘euros), avait à l’époque indiqué que la transaction affecterait les résultats de 2010.

Les investisseurs attendent de voir comment cette opération va stimuler la croissance de Kraft, en particulier depuis que le principal actionnaire du groupe, Warren Buffett, s‘est opposée à cette acquisition.

Erin Swanson, analyste chez Morningstar, souligne notamment que Kraft va faire face à des “défis importants dans l‘intégration de Cadbury”.

Kraft s‘attend à ce que les coûts d‘intégration des activités du confiseur britannique s’élèvent à 1,3 milliard de dollars jusqu’à fin 2012, mais donnera lieu dans le même temps à des économies annuelles avant impôt d‘au moins 675 millions de dollars.

Mardi, Kraft a précisé qu‘il visait un effet relutif de cette acquisition de 5 cents par action en 2011. A long terme, Kraft vise une croissance de 9% à 11% de son bénéfice par action et une croissance organique d‘au moins 5% grâce à cette intégration.

MANQUE DE VISIBILITE POUR 2010

Le géant de l‘alimentation a également indiqué que la vente de son activité de pizzas surgelées à Nestlé NESN.VX réduirait son bénéfice par action de cinq cents par an.

Certains investisseurs se sont d‘ailleurs interrogés sur la logique de la directrice générale du groupe Irene Rosenfeld, qui s‘est séparée d‘une entreprise florissante pour financer l‘acquisition de Cadbury.

“Il y a encore beaucoup d‘incertitudes pour savoir si Kraft sera en mesure d‘intégrer efficacement ces nouvelles activités et suffisamment bien pour justifier le prix qu‘ils ont payé”, indique Matt Arnold, analyste chez Edward Jones.

Les analystes sont en quête d‘informations précises sur les futurs projets de Kraft, mais le groupe est resté muet sur ses perspectives particulières concernant 2010, eu égard à la législation britannique sur les acquisitions.

Certains estiment cependant que l‘entreprise a démontré une certaine capacité dans sa stratégie de réduction globale de ses coûts et dans ses projets de réduction des prix dans des domaines tels que les fromages, fortement liés à l’évolution des coûts des matières premières.

Vers 17h20 GMT, le titre reculait de 1,24%, à 28,73 dollars.

Le groupe américain a par ailleurs annoncé avoir dégagé un bénéfice de 710 millions de dollars, soit 48 cents par action, au quatrième trimestre, à comparer aux 178 millions de dollars, soit 12 cents par titre, annoncés un an auparavant.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient en moyenne sur 45 cents.

Pour un graphique sur les résultats trimestriels de Kraft, cliquer sur le lien suivant:

here

Le chiffre d‘affaires est ressorti en hausse de 3,2% à 11 milliards de dollars (consensus: $11,07 milliards). La croissance organique a été de 0,4% seulement, pénalisée par une baisse de 13,7% des prix dans le segment fromages, répercutant une contraction des coûts des produits laitiers.

version française Nicolas Delame et Alxandre Boksenbaum-Granier, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below