17 février 2010 / 06:07 / il y a 8 ans

LEAD 4 Le marché salue la décrue prévue des provisions de BNP

* Bénéfice net de E1.365 millions au T4 (consensus E1.058 mlns)

* Le net 2009 à 5,83 milliards d‘euros, en hausse de 93%

* BNP juge son exposition à la Grèce “limitée”

* Dividende prévu de 1,50 euro par action

(Actualisé avec commentaires d‘analystes, conférence de presse et cours)

par Matthieu Protard

PARIS, 17 février (Reuters) - BNP Paribas (BNPP.PA) a annoncé mercredi des résultats supérieurs aux attentes au quatrième trimestre 2009 et s‘attend en 2010 à un recul des provisions pour pertes sur le crédit liées à la crise, qui ont atteint un plus haut en fin d‘année dernière.

La première banque française par la capitalisation boursière a dégagé un bénéfice net de 1.365 millions d‘euros sur les trois derniers mois de 2009, là où le consensus réalisé par la rédaction de Reuters tablait sur un résultat net de 1.058 millions d‘euros contre une perte de 1.366 millions un an plus tôt. (voir [ID:nLDE61B0YQ])

Les analystes ont souligné que BNP Paribas avait passé dans ses comptes du dernier trimestre des provisions moins importantes qu‘attendu, ce qui a entraîné une hausse de l‘action de la banque en Bourse.

Vers 12h35, le titre gagnait 2,64% à 50,50 euros, surperformant l‘indice sectoriel DJ Stoxx .SX7P des banques européennes (+1,34%). En 2009, l‘action BNP avait bondi de 90%.

“Le coût du risque se stabilise et donne donc une meilleure visibilité”, écrit Pierre Chedeville, analyste financier de CM-CIC Securities, dans sa note de recherche.

Les analystes de KBW relèvent de leur côté que BNP Paribas prévoit une “amorce de baisse” de son coût du risque.

Pour l‘ensemble de son exercice 2009, le résultat net de la banque ressort à 5,83 milliards d‘euros, en hausse de 93%.

DES RÉSERVES DE RÉSULTATS POUR 2010

Les provisions, qui ont l‘an dernier plombé les comptes de la plupart des banques, semblent désormais vouloir se stabiliser.

Début février, l‘espagnole Santander (SAN.MC), première banque de la zone euro par la capitalisation boursière, a par exemple fait état d‘une stabilisation de ses provisions lui permettant ainsi de publier des résultats meilleurs qu‘attendu en 2009. [ID:nLDE6130G5]

“On peut s‘attendre à un coût du risque plutôt plus modéré en 2010”, a déclaré Baudouin Prot, le directeur général de BNP Paribas, lors d‘une conférence de presse, estimant que les provisions pour risque de crédit avaient atteint un plus haut fin 2009.

Malgré la bonne surprise sur les provisions, les analystes de Credit Suisse se disent déçus par les performances opérationnelles de BNP Paribas. L‘intermédiaire financier KBW souligne que les revenus de la banque d‘investissement étaient inférieurs à ses prévisions.

Les activités de banque de financement et d‘investissement (BFI), qui ont fortement contribué aux bénéfices de BNP Paribas sur les neuf premiers mois de 2009, ont dégagé un résultat avant impôt de 834 millions d‘euros, au-dessus des attentes mais en repli par rapport aux trimestres précédents.

Interrogé sur les perspectives pour 2010, Baudouin Prot a assuré que la diversification des métiers de la banque permettrait de compenser un éventuel ralentissement des activités et des résultats de la BFI.

Il a notamment cité un retour aux bénéfices de sa filiale américaine BancWest, un retour à l’équilibre des résultats dans les marchés émergents ainsi qu‘une amélioration de la profitabilité du pôle “personal finance” (financements personnels).

EXPOSITION “LIMITÉE” À LA GRÈCE

BNP Paribas a aussi fait savoir que la banque belge Fortis, rachetée l‘an dernier, avait contribué à hauteur de 170 millions d‘euros au bénéfice net de BNP au quatrième trimestre.

Interrogé sur son exposition à la Grèce, source d‘inquiétudes du fait de ses déficits publics, Baudouin Prot a déclaré que BNP Paribas avait une exposition “limitée”, se refusant toutefois à donner un montant chiffré.

BNP Paribas, qui prévoit de verser un dividende de 1,50 euro par action avec option de paiement en action, est la première banque française à publier ses comptes du quatrième trimestre.

La Société générale (SOGN.PA), qui a lancé mi-janvier un avertissement sur ses résultats du quatrième trimestre, publiera jeudi ses comptes trimestriels. Le consensus de la rédaction de Reuters table sur un bénéfice net de 150 millions d‘euros. [ID:nLDE61B218]

Avec Julien Ponthus et Helen Masy-Beresford, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below