15 février 2010 / 12:11 / il y a 8 ans

LEAD 1 MAN anticipe une année difficile après sa perte annuelle

* Perte nette de E258 mlns, contre -158 mlns attendus * E656 mlns de charges * Baisse de 2 à 0,25 euro du dividende par action proposé * Après avoir ouvert en baisse, le titre progresse en Bourse

par Christiaan Hetzner

MUNICH, 15 février (Reuters) - Le groupe industriel allemand MAN (MANG.DE) a mis en garde sur la croissance de son activité cette année, après avoir enregistré une perte nette plus forte que prévu au titre de 2009, en raison d‘une importante dépréciation sur Scania SCVb.ST et d‘amendes pour corruption.

Le nouveau président du directoire de MAN, Georg Pachta-Reyhofen, a prévenu que son groupe s‘attendait à une stagnation en 2010, refroidissant les espoirs de croissance et de rebond de la production après le creux observé l‘an dernier.

“(L‘année) 2010 ne sera pas une année de reprise au sens traditionnel mais on peut s‘attendre à une stabilisation”, a-t-il dit.

Le constructeur munichois de poids lourds a publié une perte nette de 258 millions d‘euros, alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient un déficit de 158 millions.

Cette perte résulte notamment de la comptabilisation de 656 millions d‘euros de charges exceptionnelles l‘an dernier, dont 382 millions de dépréciations largement liées à la participation de la société dans Scania et 151 millions d‘euros d‘amendes.

MAN a déclaré lundi qu‘il envisageait de distribuer un dividende par action de 25 cents, soit moitié moins qu‘envisagé en moyenne par les analystes, et en forte baisse par rapport aux 2 euros de l‘an dernier.

Le groupe allemand prévoit en outre cette année que sa principale activité, MAN Commercial Vehicles devrait continuer d’évoluer aux niveaux qui sont les siens actuellement, alors que sa filiale brésilienne MAN Latin America devrait se développer favorablement.

En Bourse, tandis que le titre avait ouvert en baisse, vers 12h05 GMT, il progressait de 1,14%, à 50,64 euros contre une hausse de 0,49% de l‘indice regroupant les valeurs industrielles européennes .SXNP.

Michael Punzet, analyste chez DZ Bank, souligne que, aux yeux du marché, l‘impact des charges liées aux dépréciations de Scania est limité, la plupart des analystes utilisant des modèles prenant déjà en compte la valeur de la participation de MAN dans le constructeur suédois.

Version française Alexandre Boksenbaum-Granier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below