10 février 2010 / 09:45 / il y a 8 ans

LEAD 1 Bourse - Havas flambe après un T4 bien meilleur que prévu

(RPT mastic titre)

* Revenu en repli organique de 4,4% au T4 (-6,6% attendu)

* Revenu de E1,441 md en 2009, en ligne avec le consensus

* Gains de budgets nets E1.270 mlns d‘euros en 2009

PARIS, 10 février (Reuters) - Havas EURC.PA se distingue mercredi en Bourse avec un bond de plus de 6% en matinée après avoir annoncé mardi soir un recul bien moins marqué que prévu de son revenu en données organiques au quatrième trimestre.

Le sixième groupe publicitaire mondial, le premier du secteur à publier ses chiffres, n‘a pas fourni d‘estimation sur ses résultats annuels qu‘il publiera le 23 mars après Bourse. (voir [ID:nLDE618194])

Le titre s‘octroie 5,85% à 3,06 euros vers 10h40, surperformant largement ses concurrents européens Publicis (PUBP.PA) et le britannique WPP (WPP.L), le leader mondial.

“L‘amélioration tient à l‘effet conjugué d‘un meilleur contexte macroéconomique, qui s‘applique à toutes les agences, et d‘une solide performance en termes de gains de budgets nets, ce qui renforce la crédibilité d‘un redressement”, écrit Goldman Sachs dans une note.

“Les marges devraient avoir été relativement résistantes en 2009, avant de s‘améliorer en 2010”, poursuite la banque.

Havas, dont Vincent Bolloré est le président et le premier actionnaire avec 32,9% du capital, a réalisé un revenu de 1.441 millions d‘euros en 2009, en ligne avec le consensus de Reuters, et un gain de budgets nets de 1.270 millions d‘euros.

Le groupe a nettement réduit la décroissance organique de son revenu au quatrième trimestre, ramenée à 4,4% alors que les six analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipaient un recul de 6,6%.

Havas a vu son revenu annuel reculer de 7,9% en données organiques - contre un recul de 8,5% attendu par les analystes. L‘année 2009 a été marquée par une dégradation historique du marché publicitaire mondial, attendue à 10,2% par ZenithOptimedia (groupe Publicis).

Au vu de l‘amélioration du quatrième trimestre, UBS dit de son côté s‘attendre désormais à une stabilité du revenu en données organiques en 2010 au lieu d‘un recul d‘un pour cent.

“Avec l‘impact de la récente faiblesse de l‘euro, cela nous amène à relever nos prévisions à 3-4% à plus long terme”, poursuit la banque.

Le prochain groupe à publier ses chiffres sera l‘américain Omnicom (OMC.N), numéro deux mondial, ce mercredi.

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below