12 août 2008 / 07:12 / dans 9 ans

LEAD 2 Adecco espère convaincre Michael Page après un bon T2

ZURICH, 12 août (Reuters) - Adecco ADEN.VX a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et son directeur général a profité de l‘occasion pour réaffirmer son intérêt pour le britannique Michael Page MPI.L que son groupe convoite.

“Nous en sommes toujours aux premières étapes de discussions mais nous serions très heureux si Michael Page pouvait renforcer notre groupe”, a déclaré à Reuters Dieter Scheiff. Une offre amicale serait l‘idéal pour un groupe que Dieter Scheiff qualifie de “joyau” du secteur. Toutefois, Adecco n‘entend pas se focaliser sur son rival britannique et reste ouvert à des acquisitions de complément dans les pays émergents.

Le directeur général rappelle qu‘Adecco peut débourser jusquà 1,4 milliard d‘euros pour des opérations de croissance externe.

Ces annonces semblent satisfaire des investisseurs, tout comme les résultats du deuxième trimestre. Sur le marché suisse, l‘action Adecco gagnait 0,58% à 52,30 francs à la mi-journée. A Paris, elle cédait toutefois 0,28% à 32,15 euros ADEN.PA.

Le numéro un mondial de l‘intérim et du recrutement s‘est toutefois montré prudent pour l‘avenir dans son communiqué de résultats.

Pour le reste de l‘année, les marchés devraient rester faibles aux Etats-Unis et au Canada, alors qu‘une décélération est anticipée en Europe et au Japon. Outre-Atlantique, le chiffre d‘affaires a reculé 6% à 665 millions sur la période avril-juin.

En France, un pays qui représente un tiers du chiffre d‘affaires d‘Adecco, la baisse s‘est limitée à 1% à 1,8 milliard d‘euros alors que la marge Ebita s‘est détériorée à 4% contre 4,3% un an plus tôt.

La direction essaie surtout de redresser la situation en Grande-Bretagne et en Irlande, où le chiffre d‘affaires s‘est contracté de 13%. “Nous comptons beaucoup sur notre nouvelle directrice Catherine King, qui est entrée en fonction au début du mois”, a déclaré Scheiff lors d‘une téléconférence.

LES OBJECTIFS “DE PLUS EN PLUS AMBITIEUX”

La direction confirme toutefois ses prévisions, à savoir une marge d‘Ebita de plus de 5% à la fin 2009 tout en ajoutant que cet objectif devient “de plus en plus ambitieux à la lumière de l‘environnement économique”.

Le deuxième trimestre traduit déjà des difficultés puisque le bénéfice net a reculé de 5% à 212 millions d‘euros, alors que les analystes en attendaient 153 millions en moyenne.

Le chiffre d‘affaires s‘est effrité à 5.202 millions, restant en-deçà du consensus des marchés qui le voyaient à 5.252 millions.

Le résultat opérationnel a baissé de 6% à 304 millions, alors que les analystes en attendaient 229 millions. Adecco est néanmoins parvenu à améliorer sa marge d‘Ebita de 70 points de base, à 5%.

“Dans l‘ensemble, les chiffres sont meilleurs que prévu, avec un bénéfice supérieur de 12% à notre consensus. Les ventes sont un peu faibles”, note Scott Weldon, analyste à la banque Vontobel.

“L‘amélioration des marges est fantastique et le groupe a confirmé ses prévisions de marge Ebita, ce qui marque une forte performance en terme de contrôle des coûts”, ajoute-t-il.

“L‘avertissement sur un refroidissement en Europe était attendu mais Adecco parvient encore à améliorer ses marges”, se félicite de son côté Fabien Baumann, chez Landsbanki Kepler.

Le conseil d‘administration a en outre l‘intention de racheter d‘ici la fin de l‘année 2% du capital, soit un montant total de 120 millions d‘euros, en complément au précédent programme de 400 millions arrivé à échéance au début juillet. /PS/SK

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below