12 mai 2009 / 05:50 / il y a 9 ans

LEAD 3 EADS-Nouvelle charge prévue sur l'A400M, profits en berne

* Nouvelle charge prévue sur l‘avion militaire A400M

* EADS révise en baisse les objectifs de commandes d‘Airbus, autres objectifs maintenus

* Le titre baisse de 3%

(Actualisé avec détails)

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS, 12 mai (Reuters) - EADS EAD.PA, la maison mère d‘Airbus, s‘apprête à passer une nouvelle fois d‘importantes provisions sur l‘avion de transport militaire A400M au moment même où le marché civil du transport aérien montre d‘inquiétants signes de ralentissement en raison de la crise économique.

La perspective de nouvelles provisions sur l‘A400M, qui pourraient selon certains analystes s’élever à trois milliards d‘euros, a pesé sur le titre du groupe aéronautique européen, qui a annoncé une baisse de 70% de son résultat opérationnel au premier trimestre de l‘année, plus importante que prévue.

Vers 15h45, le titre cédait 3% à 11 euros, sous-performant nettement l‘indice CAC 40 .FCHI (-0,3%). Il a perdu 8,5% depuis le début de l‘année, ramenant sa capitalisation boursière à quelque 9 milliards d‘euros, après avoir perdu 45% de sa valeur en 2008.

Le résultat d‘exploitation avant intérêts, impôts, écarts d‘acquisition et éléments exceptionnels (Ebit) est tombé à 232 millions d‘euros au 1er trimestre (contre 769 millions un an plus tôt) alors que le consensus Reuters tablait sur 434 millions. Le groupe a passé sur le trimestre 120 millions de charges sur l‘A400M et a subi 300 millions d‘effets de change négatifs.

Le résultat net du groupe a reculé de 40% a 170 millions d‘euros pour un chiffre d‘affaires de 8,5 milliards (- 14%).

Boeing (BA.N) a annoncé de son côté le mois dernier que son bénéfice net avait été réduit de moitié à 610 millions de dollars sur le trimestre en raison du report de commandes de la part de compagnies aériennes. Le constructeur américain a également révisé en baisse ses prévisions 2009 (Plus de détails [ID:nLM957383].

Le sort du programme A400M, plombé par des retards estimés entre trois et quatre ans, est entre les mains de pays membres de l‘Otan, qui ont accepté un moratoire jusqu‘en juillet prochain.

EADS a indiqué que l‘A400M était susceptible de générer une nouvelle “charge substantielle” au premier semestre mais a confirmé néanmoins son objectif de bénéfice d‘exploitation annuel “significativement positif”, conformément à ce qu‘il avait annoncé en début d‘exercice. Le chiffre d‘affaires 2009 devrait être stable par rapport à 2008 (43,2 milliards d‘euros).

MOINS D‘A380 EN 2009

Le directeur financier d‘EADS, Hans Peter Ring a souligné que les prochaines semaines seraient décisives pour l‘avenir du programme, qui a déjà fait l‘objet de plus de 2,6 milliards de provisions. “L‘A400M est notre principale priorité”, a-t-il souligné.

EADS négocie actuellement un nouveau calendrier de livraisons avec les sept pays de l‘Otan à l‘origine du projet dans l‘espoir de réduire d’éventuelles pénalités de retards.

Concernant les avions civils, EADS a déclaré que son carnet de commandes, bien que confortable, était fragilisé par la détérioration de la conjoncture et du trafic aérien.

Selon les dernières données disponibles auprès de l‘Association internationale du transport aérien (IATA), les compagnies aériennes ont enregistré une baisse de leur trafic passagers de 11,1% sur un an en mars. Du côté du fret, les volumes ont fondu de 21,4% [ID:nLS235826].

Déjà pénalisées par le ralentissement de l‘activité - une tendance qui pourrait s‘aggraver en fonction de l’évolution de la pandémie de grippe A, selon plusieurs experts - les compagnies sont également confrontées à une raréfaction du crédit qui bloque les transactions pour le renouvellement des flottes.

En conséquence, Airbus a annoncé le 6 mai son intention de réduire la production de son gros porteur A380. Le constructeur devrait faire sortir 14 unités du géant des airs en 2009 au lieu des 18 prévus jusqu‘ici, un objectif qui avait déjà été abaissé début janvier, ce qui devrait peser sur les résultats d‘Airbus.

John Leahy, directeur commercial du constructeur, a souligné lundi que les nouvelles commandes d‘appareils seraient probablement inférieures à 300 en 2009, contre 300 à 400 prévu initialement. A ce jour, Airbus enregistre seulement 11 commandes nettes.

Le carnet de commandes total, du moins, avoisine toujours les 3.600 appareils.

Le flux de trésorerie disponible avant financement client est négatif de 600 millions d‘euros. La société n‘envisage pas de dépenser plus de 1,5 milliard d‘euros de flux de trésorerie après financements clients en 2009, hors impact négatif éventuel du programme A400M.

* Voir aussi:

Airbus remet en question ses prévisions de commandes [ID:nLB109593]

Airbus réduit son programme de livraison d‘A380 [ID:nL6946101]

EADS prédit un exercice 2009 difficile avec l‘A400M [ID:nL9483323]

(Avec la contribution de Jean-Michel Bélot, édité par Pascale Denis et Cyril Altmeyer)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below