10 mai 2009 / 14:16 / il y a 9 ans

Wall Street reste optimiste et attend les ventes au détail US

par Ellis Mnyandu

NEW YORK, 10 mai (Reuters) - Wall Street devrait poursuivre sa progression la semaine prochaine et faire passer l‘indice Dow Jones .DJI en territoire positif depuis le début de l‘année, après en avoir fini avec les tests de résistance des banques et dans l‘espoir de ventes au détail allant dans le sens d‘une économie en convalescence.

La semaine à venir pourrait permettre de discerner plus clairement si les récents signes de stabilisation de l’économie vont se traduire par des bénéfices d‘entreprises, alors que Wal-Mart Stores (WMT.N) et d‘autres grands distributeurs américains doivent publier leurs résultats trimestriels.

Même si l‘indice boursier Standard & Poor’s 500 .SPX a gagné 37% depuis son plus bas de début mars et si le risque d‘un reflux du marché augmente, des analystes estiment qu‘un regain de confiance dans la santé des banques devrait permettre aux cours de poursuivre encore un peu leur tendance haussière.

Les banques resteront lundi sous le feu des projecteurs avec le discours attendu du président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, sur l’état du système financier, à Atlanta, vers 23h30 GMT.

“Maintenant que les stress tests sont passés, nous avons une certaine certitude concernant la situation, plus ou moins faible ou solide, des banques”, estime Richard Sparks, analyste chez Schaeffer, à Cincinnati. “(...) Le S&P 500 peut selon moi fort bien atteindre les 1.000 points dans les prochaines semaines”.

DES INDICATEURS TRES SUIVIS

Alors que la saison des résultats trimestriels d‘entreprises approche de sa fin, les marchés suivront avec une grande attention une série d‘indicateurs économiques, pour savoir si la récession perd de son intensité.

En dehors des ventes au détail pour avril et des stocks des entreprises pour mars, publiés tous deux mercredi, les intervenants prendront aussi notamment connaissance jeudi des inscriptions hebdomadaires au chômage et des prix à la production pour avril, ainsi que de l‘indice des prix à la consommation, vendredi.[ECI/US]

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendent en moyenne à une stabilité des ventes au détail aux Etats-Unis en avril, après un recul de 1,2% en mars. Hors ventes automobiles, ces ventes sont attendues en hausse de 0,2%, contre une baisse de 0,9% en mars.

Du côté des résultats, les distributeurs comme Wal-Mart, composante de l‘indice Dow Jones, mais aussi Kohl’s Corp (KSS.N) , Macy’s (M.N) et Nordstrom (JWN.N), occuperont le devant de la scène.

Leurs performances seront suivies de près pour évaluer la santé financière des consommateurs américains, dont les dépenses pèsent environ deux tiers de l‘activité économique US.

Selon des données de Thomson Reuters, près de 85% des sociétés composant l‘indice S&P 500 avaient déjà publié vendredi soir leurs résultats trimestriels et 65% de celles-ci avaient fait mieux que les attentes, 8% aussi bien et près de 28% moins bien.

“Le marché va continuer à se concentrer sur les signes d‘un début de stabilisation ou même d‘amélioration de l’économie”, explique Tim Ghriskey, responsable de l‘investissement chez Solaris Asset management. “Nous ne savons pas encore exactement quand la situation va s‘améliorer et avec quelle intensité”.

SOULAGEMENT?

Le dernier signe d‘une certaine stabilisation de l’économie a été la publication vendredi des chiffres américains de l‘emploi pour avril. L’économie américaine a perdu 539.000 emplois le mois dernier, ce qui constitue le rythme de suppressions de postes le plus bas depuis octobre, même si le taux de chômage a encore progressé pour atteindre 8,9%, son plus haut niveau depuis celui de 9,2% de septembre 1983.[ID:nL81011392]

Ces chiffres de l‘emploi, associés à un soulagement lié au résultats des tests de résistance des banques, ont soutenu le marché.

Dix des principales banques américaines vont devoir trouver un total de 74,6 milliards de dollars supplémentaires en fonds propres, au vu des résultats des tests de résistance publiés jeudi par les autorités, alors que les marchés s‘attendaient à pire.[ID:nL7403400][ID:nLA382638] Certaines banques ont déjà entamé leur processus de recapitalisation [ID:nL8353632]

L‘indice Dow Jones .DJI a gagné 4,4% la semaine dernière, le S&P 500 .SPX 5,9% et le Nasdaq .IXIC 1,2%. Ce dernier a ainsi enregistré sa neuvième semaine de progression d‘affilée, sa plus belle série de hausse depuis décembre 1999.

Une nouvelle progression la semaine prochaine pourrait permettre au Dow Jones de passer dans le vert depuis le 1er janvier, comme l‘ont déjà fait le S&P 500 et le Nasdaq. Pour l‘instant, le Dow Jones cède encore 2,3% depuis le début de l‘année.

Techniquement, le S&P 500 a à présent besoin de moins de 30 points pour dépasser sa moyenne mobile sur 200 jours, un indicateur très suivi par le marché.

Le S&P 500 n‘a pas dépassé cette moyenne depuis décembre 2007. L‘indice gagne 37% depuis son plus bas de clôture de 12 ans, touché le 9 mars dernier, mais il reste encore en retrait de 40% par rapport à son plus haut niveau record d‘octobre 2007.

version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below