for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Generali confirme ses objectifs, veut se renforcer dans la gestion d'actifs

MILAN (Reuters) - L’assureur italien Generali a confirmé mercredi les objectifs de son plan stratégique 2019-2021 malgré la crise du coronavirus et a dit vouloir devenir un acteur de premier plan dans le secteur de la gestion d’actifs.

L'assureur italien Generali a confirmé mercredi les objectifs de son plan stratégique 2019-2021 malgré la crise du coronavirus et a dit vouloir devenir un acteur de premier plan dans le secteur de la gestion d'actifs. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini

Dans un communiqué publié en amont de sa journée investisseurs, Generali indique que les activités de gestion d’actifs lui ont permis de diversifier ses revenus, qui, selon le groupe, ont bien résisté face à la pandémie.

“L’ambition à long terme est de positionner Generali parmi les cinq premières multi-boutiques au monde en termes de bénéfices”, précise le groupe.

Generali, numéro trois de l’assurance en Europe, a par ailleurs confirmé des dividendes cumulés de 4,5 milliards à 5 milliards d’euros sur la période 2019-2021.

Dans le cadre de ce plan, dévoilé en 2018, Generali vise également une croissance annuelle moyenne de 6-8% du bénéfice par action et un retour sur fonds propres de plus de 11,5%.

Le groupe prévoit 100 millions d’euros supplémentaires d’économies récurrentes d’ici 2021 et a dit avoir atteint son objectif de réduction de la dette avec un an d’avance sur le calendrier initialement prévu.

Les mesures pour enrayer la pandémie de coronavirus, comme le confinement, ont affecté les assureurs, contraints d’indemniser notamment les voyages et les événements annulés.

Generali est cependant moins exposé que ses concurrents sur certains des secteurs d’activité les plus touchés par la pandémie, même si le groupe s’attend toujours à une baisse de son bénéfice cette année en raison des effets de la crise sanitaire.

Generali a par ailleurs annoncé n’avoir aucune intention de céder sa participation dans Banca Generali à quiconque, a dit son administrateur délégué au Financial Times.

“Il n’y a aucune transaction sur la table avec qui que ce soit, y compris Mediobanca”, a déclaré Philippe Donnet.

Mediobanca a envisagé d’échanger sa participation dans Generali avec la branche de gestion de patrimoine de l’assureur Banca Generali, mais a suspendu l’opération en raison de la volatilité du marché sur fond de crise du coronavirus, a déclaré une source proche du dossier.

A la Bourse de Milan, l’action Generali prenait 0,5% à 14,20 euros vers 9H50 GMT.

Gianluca Semeraro, avec Stephen Jewkes; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up