for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Delta Air Lines prévoit des pertes de trésorerie jusqu'au printemps

La compagnie aérienne Delta Air Lines a annoncé mardi s'attendre à ce que sa consommation de trésorerie provoquée par l'épidémie de coronavirus se poursuive jusqu'au printemps prochain, même si elle dispose de 1,3 milliard de dollars restants d'aides fédérales destinées à financer les salaires de ses employés. /Photo d'archives/REUTERS/Elijah Nouvelage

CHICAGO (Reuters) - La compagnie aérienne Delta Air Lines a annoncé mardi s’attendre à ce que sa consommation de trésorerie provoquée par l’épidémie de coronavirus se poursuive jusqu’au printemps prochain, même si elle dispose de 1,3 milliard de dollars restants d’aides fédérales destinées à financer les salaires de ses employés.

Le groupe avait annoncé précédemment pouvoir interrompre avant la fin de l’année les flux sortants de trésorerie qui ont atteint 18 millions de dollars par jour en septembre. Mais il a repoussé cette date alors que son chiffre d’affaires a chuté de 76% à 3,1 milliards de dollars au troisième trimestre par rapport à l’an dernier.

Delta Airlines, basée à Atlanta, est la première compagnie aérienne des Etats-Unis à publier ses résultats pour le troisième trimestre. Elle prévoit de réduire sa consommation de trésorerie jusqu’à 10-12 millions de dollars par jour en décembre.

Le groupe a subi une perte nette de 5,4 milliards de dollars, ou 8,47 dollars par action, pour le trimestre se terminant le 30 septembre, contre un profit de 1,5 milliard de dollars l’année précédente. Le consensus Refinitiv attendait une perte de 3,04 dollars par action.

Cette perte trimestrielle inclut une charge de 2,2 milliards de dollars liée à la restructuration de la flotte, ainsi qu’une charge de 3,1 milliards de dollars pour des programmes de départs volontaires et de départs anticipés à la retraite en vue de réduire les effectifs face à la chute de la demande.

Cependant, une baisse du coût du travail au cours du trimestre a généré un gain de 1,3 milliard de dollars en fonds fédéraux non dépensés que le Congrès américain avait mis en mars à disposition des compagnies aériennes afin de financer les salaires des employés pendant six mois.

Le directeur général, Ed Bastian, a déclaré à Reuters que cet argent pourrait être dépensé au cours du quatrième trimestre, sans compter l’aide additionnelle de 25 milliards de dollars négociée actuellement au Congrès pour soutenir les compagnies aériennes américaines.

Tracy Rucinski, version française Flora Gomez, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up