for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Coronavirus-La pandémie pourrait retarder le rebond de la demande d'énergie en 2025-AIE

LONDRES, 13 octobre (Reuters) - Une faible reprise économique après le choc provoqué par la pandémie de coronavirus pourrait retarder le rebond de la demande mondiale d’énergie jusqu’en 2025, a déclaré mardi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

D’après le scénario principal de l’AIE, publié ce mardi dans son rapport annuel World Energy Outlook 2020, un vaccin et des traitements au nouveau coronavirus sont la clé pour que l’économie mondiale puisse rebondir en 2021 et que la demande énergétique retrouve son niveau d’avant-crise en 2023.

Mais dans le cas où cette reprise serait retardée, il faudra attendre 2025 pour connaître un retour à la normale, explique l’agence qui conseille les pays de l’OCDE en matière de politique énergétique.

L’AIE, dont le bureau est basé à Paris, prévoit une baisse de la demande mondiale d’énergie de 5% en 2020, un recul des émissions de CO2 liées au secteur de l’énergie de 7% et une baisse des investissements en matière d’énergie de 18%.

La demande de pétrole devrait baisser de 8% et la consommation de charbon de 7%, tandis que les énergies renouvelables devraient connaître une légère hausse. (Noah Browning, version française Laura Marchioro, édité par Blandine Hénault)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up