for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Nvidia achète Arm à Softbank pour 40 milliards de dollars

TOKYO/SAN FRANCISCO, 14 septembre (Reuters) - Nvidia va acheter le concepteur de puces britannique Arm Holdings au groupe japonais SoftBank pour 40 milliards de dollars (33,8 milliards d’euros), ont déclaré les entreprises lundi, dans un accord qui devrait remodeler le paysage mondial des semi-conducteurs.

La vente place un fournisseur essentiel d’Apple Inc et d’autres entreprises du secteur sous le contrôle d’un seul acteur et fera face à une potentielle opposition de la part des régulateurs et des concurrents de Nvidia, la plus grande entreprise américaine de puces par sa capitalisation boursière.

Cette cession intervient quatre ans après le rachat de Arm par Softbank pour 32 milliards de dollars. Le groupe nippon procède actuellement à des cessions d’actifs afin de lever des fonds.

L’opération devrait alimenter les spéculations sur une privatisation de Softbank. Selon une source à Reuters, les dirigeants du groupe ont tenu des discussions préliminaires en ce sens. A la Bourse de Tokyo, l’action SoftBank grimpait lundi de près de 10%.

Nvidia paiera à SoftBank 21,5 milliards de dollars en actions et 12 milliards de dollars en numéraire, dont 2 milliards de dollars à la signature.

SoftBank et son fonds Vision Fund de 100 milliards de dollars, qui détient 25% des parts de Arm, prendront une participation dans Nvidia comprise entre 6,7% et 8,1%.

L’acquisition, soumise à des autorisations réglementaires, notamment en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Chine, sera probablement examinée de près en Chine, où des milliers d’entreprises, de Huawei aux petites start-ups, utilisent la technologie Arm. (Avec Munsif Vengattil; Version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up