for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

USA: Les valeurs à suivre à Wall Street

Facebook est à suivre jeudi à Wall Street. Facebook, Twitter et YouTube, filiale d'Alphabet ont retiré mercredi une vidéo mise en ligne par Donald Trump dans laquelle il affirme que les enfants sont "quasiment immunisés" contre le coronavirus. "Cette vidéo contient des déclarations mensongères affirmant qu'un certain groupe de personnes est immunisé contre le COVID-19, ce qui est une violation de nos politiques concernant la désinformation dangereuse concernant le COVID", a déclaré un porte-parole de Facebook. /Image diffusée le 25 mars 2020/REUTERS/Dado Ruvic

PARIS (Reuters) - Principales valeurs à suivre jeudi à Wall Street, où les contrats à terme signalent une ouverture en légère baisse :

* FACEBOOK, TWITTER et YouTube, filiale d’ALPHABET ont retiré mercredi une vidéo mise en ligne par Donald Trump dans laquelle il affirme que les enfants sont “quasiment immunisés” contre le coronavirus.

“Cette vidéo contient des déclarations mensongères affirmant qu’un certain groupe de personnes est immunisé contre le COVID-19, ce qui est une violation de nos politiques concernant la désinformation dangereuse concernant le COVID”, a déclaré un porte-parole de Facebook.

* MYLAN a dégagé un bénéfice supérieur aux attentes au deuxième trimestre, aidé notamment par l’augmentation des ventes pour ses nouveaux traitements, mais a abaissé ses perspectives de chiffre d’affaires annuel car le laboratoire américain anticipe une reprise plus lente que prévu.

* VIACOMCBS a annoncé un chiffre d’affaires trimestriel au-dessus des attentes grâce au succès de ses services de vidéos en ligne pendant le confinement.

* WESTERN DIGITAL, spécialiste des disques durs, chute 9% dans les transactions avant l’ouverture de Wall Street après avoir publié des résultats plus mauvais que prévu et des prévisions pour le trimestre en cours bien inférieures aux attentes.

* MARATHON OIL a annoncé mercredi une perte moins importante qu’attendu après avoir réduit ses dépenses pour amortir les effets de la pandémie, qui a fait chuter les cours du brut et réduit la demande.

* METLIFE a publié mercredi juste après la clôture un bénéfice trimestriel en recul de 43%, plombé par la baisse de ses revenus sur les primes d’assurance et les investissements en capital.

* Le groupe hôtelier HILTON WORLDWIDE a accusé une perte trimestrielle plus forte prévu à cause de la pandémie.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up